Menu
A+ A A-

Le brut s'effondre, inquiétudes persistantes pour l'économie américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leur chute jeudi en fin d'échanges européens, chutant de plus de 6 dollars à Londres comme à New York, alors qu'un médiocre indicateur sur l'emploi aux Etats-Unis venait exacerber les inquiétudes persistantes pour l'économie américaine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 114,48 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, dégringolant de 6,71 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Le Brent est descendu un peu plus tôt jusqu'à 112,55 dollars, son plus bas niveau depuis le 17 mars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance s'effondrait quant à lui de 6,14 dollars à 103,10 dollars, après avoir glissé jusqu'à 101,08 dollars - un niveau plus vu depuis la mi-mars.

"Les prix du pétrole sont victimes d'une vague continue de liquidation, alors que les opérateurs se concentrent sur la situation économique: celle-ci a toujours maintes difficultés à afficher des indicateurs qu'on puisse qualifier de clairement robuste", commentaient les analystes du courtier Cameron Hanover.

Alors que le marché s'inquiète de la solidité de la demande américaine face au niveau élevé des cours du brut, les statistiques publiées jeudi aux Etats-Unis n'ont pas rasséréné les investisseurs.

Ainsi, les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté fortement pendant la dernière semaine d'avril, à 474'000 demandes d'allocations, alors que les économistes s'attendaient à une baisse.

La veille déjà, les chiffres du cabinet ADP avaient montré que les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis avaient ralenti en avril et ressortaient bien en-deçà de ce qu'escomptaient les économistes.

Autant de signes de mauvais augure avant le très attendu rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américain, attendu vendredi, et considéré comme une jauge de la santé économique du premier pays consommateur de brut dans le monde.

"On est loin du feu vert qui marquerait définitivement la sortie de récession (...) il n'y a rien dans tout cela qui puisse rendre leur confiance aux acteurs de marché", ajoutait Cameron Hanover.

Les cours du baril ont accéléré leur chute parallèlement à un net renforcement de la monnaie américaine face à l'euro, qui rendait encore moins attractifs les achats de brut libellés en dollars.

L'euro a ainsi cédé jusqu'à près de 2% en cours de séance, suite aux propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet, dont la prudence a fait retomber les attentes d'une nouvelle hausse du taux d'intérêt directeur de l'institution dès le mois prochain.

Les prix restaient par ailleurs sous le coup des chiffres "très décevants" publiés la veille par le Département américain de l'Energie (DoE) et faisant état d'une nouvelle forte hausse des stocks pétroliers aux Etats-Unis, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste du courtier VTB.

"Cette hausse s'explique largement par la très faible progression des taux d'utilisation des raffineries, relativement bas pour cette période de l'année", à l'approche de la saison estivale marquée par d'importants déplacements en voiture, soulignait M. Kryuchenkov.

"Les acteurs de marché sont d'ores et déjà préoccupés par la possibilité que les prix élevés du brut n'entament sérieusement la consommation énergétique" dans le monde, ajoutait-il.



Commenter Le brut s'effondre, inquiétudes persistantes pour l'économie américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 août 2020 à 21:42

    Le pétrole se replie face aux perspectives d'une demande en …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de...

    vendredi 14 août 2020 à 18:07

    Washington confirme la saisie de pétrole iranien destiné au …

    Washington: Les Etats-Unis ont confirmé vendredi avoir saisi la cargaison de quatre tankers transportant du pétrole iranien à destination du Venezuela pour...

    vendredi 14 août 2020 à 13:40

    Le pétrole se replie devant les perspectives d'une demande e…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de l'Agence...

    vendredi 14 août 2020 à 10:33

    Rosneft continue de souffrir de la crise sanitaire et pétrol…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net au deuxième trimestre sur un...

    jeudi 13 août 2020 à 21:45

    Le pétrole lesté par les nouvelles prévisions de l'AIE sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé ses...

    jeudi 13 août 2020 à 14:32

    CS et UBS financeraient le controversé pétrole d'Amazonie

    Genève: Selon un rapport publié par plusieurs ONG, des banques helvétiques, dont Credit Suisse et UBS, jouent un rôle central dans le...

    jeudi 13 août 2020 à 12:07

    Le pétrole à l'équilibre, les investisseurs digèrent les sto…

    Londres: Les cours du pétrole étaient stables jeudi, au lendemain d'un rapport montrant une forte baisse des réserves de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 12 août 2020 à 21:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une...

    mercredi 12 août 2020 à 17:46

    USA: les stocks de pétrole brut reculent fortement pour la 3…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont nettement reculé pour la troisième semaine de suite avec la baisse de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite