Menu
A+ A A-

Le brut s'effondre, inquiétudes persistantes pour l'économie américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leur chute jeudi en fin d'échanges européens, chutant de plus de 6 dollars à Londres comme à New York, alors qu'un médiocre indicateur sur l'emploi aux Etats-Unis venait exacerber les inquiétudes persistantes pour l'économie américaine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 114,48 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, dégringolant de 6,71 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Le Brent est descendu un peu plus tôt jusqu'à 112,55 dollars, son plus bas niveau depuis le 17 mars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance s'effondrait quant à lui de 6,14 dollars à 103,10 dollars, après avoir glissé jusqu'à 101,08 dollars - un niveau plus vu depuis la mi-mars.

"Les prix du pétrole sont victimes d'une vague continue de liquidation, alors que les opérateurs se concentrent sur la situation économique: celle-ci a toujours maintes difficultés à afficher des indicateurs qu'on puisse qualifier de clairement robuste", commentaient les analystes du courtier Cameron Hanover.

Alors que le marché s'inquiète de la solidité de la demande américaine face au niveau élevé des cours du brut, les statistiques publiées jeudi aux Etats-Unis n'ont pas rasséréné les investisseurs.

Ainsi, les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté fortement pendant la dernière semaine d'avril, à 474'000 demandes d'allocations, alors que les économistes s'attendaient à une baisse.

La veille déjà, les chiffres du cabinet ADP avaient montré que les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis avaient ralenti en avril et ressortaient bien en-deçà de ce qu'escomptaient les économistes.

Autant de signes de mauvais augure avant le très attendu rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américain, attendu vendredi, et considéré comme une jauge de la santé économique du premier pays consommateur de brut dans le monde.

"On est loin du feu vert qui marquerait définitivement la sortie de récession (...) il n'y a rien dans tout cela qui puisse rendre leur confiance aux acteurs de marché", ajoutait Cameron Hanover.

Les cours du baril ont accéléré leur chute parallèlement à un net renforcement de la monnaie américaine face à l'euro, qui rendait encore moins attractifs les achats de brut libellés en dollars.

L'euro a ainsi cédé jusqu'à près de 2% en cours de séance, suite aux propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet, dont la prudence a fait retomber les attentes d'une nouvelle hausse du taux d'intérêt directeur de l'institution dès le mois prochain.

Les prix restaient par ailleurs sous le coup des chiffres "très décevants" publiés la veille par le Département américain de l'Energie (DoE) et faisant état d'une nouvelle forte hausse des stocks pétroliers aux Etats-Unis, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste du courtier VTB.

"Cette hausse s'explique largement par la très faible progression des taux d'utilisation des raffineries, relativement bas pour cette période de l'année", à l'approche de la saison estivale marquée par d'importants déplacements en voiture, soulignait M. Kryuchenkov.

"Les acteurs de marché sont d'ores et déjà préoccupés par la possibilité que les prix élevés du brut n'entament sérieusement la consommation énergétique" dans le monde, ajoutait-il.



Commenter Le brut s'effondre, inquiétudes persistantes pour l'économie américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 janvier 2020 à 12:17

    Le pétrole dans le rouge, inquiétudes sur la demande chinois…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un climat morose lié à la propagation rapide du nouveau...

    mercredi 22 janvier 2020 à 21:48

    Le pétrole au plus bas depuis sept semaines

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement reculé mercredi, retombant à leur plus bas niveau depuis début décembre alors que...

    mercredi 22 janvier 2020 à 18:14

    Le pétrole à son plus bas de l'année, craintes d'un surplus …

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur baisse mercredi en cours d'échanges européens, crevant leur plancher de 2020, les investisseurs étant préoccupés...

    mercredi 22 janvier 2020 à 11:50

    Le pétrole en baisse, craintes d'un surplus d'or noir

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), par la voix de...

    mardi 21 janvier 2020 à 21:40

    Le pétrole, gardant un oeil sur la Libye, termine en baisse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs misant sur un rétablissement rapide de la situation en...

    mardi 21 janvier 2020 à 17:59

    Le pétrole limite ses pertes en cours de séance

    Londres: Les prix du pétrole limitaient leurs pertes mardi en cours d'échanges européens après un point bas atteint en milieu de journée, attentifs...

    mardi 21 janvier 2020 à 12:17

    Le pétrole en baisse, retour au premier plan des craintes su…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi en cours d'échanges européens alors que les craintes sur la demande mondiale refont surface, reléguant...

    lundi 20 janvier 2020 à 15:37

    Eni rachète 70% d'Evolvere, spécialisée dans l'énergie solai…

    Milan: Le géant pétrolier et gazier Eni a annoncé lundi avoir finalisé le rachat de 70% de la société italienne Evolvere, spécialisée...

    lundi 20 janvier 2020 à 13:41

    Les prix des carburants repartent à la baisse, après presque…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce jour. Cette baisse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 3 janvier 2020 Les prix du pétrole ont bondi de plus de 4% peu après l'annonce dans la nuit de la mort du général et émissaire de la République islamique en Irak.

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite