Menu
A+ A A-

Le brut poursuit sa baisse et retombe sous les 120 dollars à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur recul jeudi en cours d'échanges européens, alors que se poursuivaient les prises de bénéfices dans un marché encore sous le coup d'un nouveau bond des stocks pétroliers aux Etats-Unis et d'indicateurs américains médiocres.

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 119,42 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,77 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

C'est la première fois depuis le 19 avril que le Brent retombait sous le seuil de 120 dollars le baril.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance se maintenait quant à lui sous la barre des 110 dollars, lâchant 1,69 dollar à 107,55 dollars.

"Les prix chutent sous la pression d'inquiétudes persistantes sur la reprise économique après les mauvais chiffres américains d'hier, et plus encore après les chiffres très décevants des stocks (pétroliers) aux Etats-Unis", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste du courtier VTB.

Alors que le marché s'inquiète de la solidité de la demande américaine face au niveau élevé des cours du brut, les opérateurs n'ont guère été confortés par des chiffres du cabinet ADP, qui ont montré que le secteur privé aux Etats-Unis n'avait créé que 179'000 emplois en avril, soit moins qu'en mars et moins qu'attendu par les économistes.

Un signe de mauvais augure avant le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américaine, attendu vendredi, et considéré comme une jauge de la santé économique du premier pays consommateur de brut dans le monde.

De son côté, le Département américain de l'Energie (DoE) a annoncé mercredi que les stocks de pétrole brut avaient une nouvelle fois augmenté plus que prévu aux Etats-Unis, bondissant de 3,4 millions de barils la semaine dernière, après s'être déjà envolés de 6,2 millions de barils la semaine précédente.

"Cette hausse s'explique largement par la très faible progression des taux d'utilisation des raffineries, relativement bas pour cette période de l'année", à l'approche de la saison estivale marquée par d'importants déplacements en voiture, soulignait M. Kryuchenkov.

"Et le rapport sur l'emploi américain vendredi va focaliser désormais l'attention. Les acteurs de marché sont d'ores et déjà préoccupés par la possibilité que les prix élevés du brut n'entament sérieusement la consommation énergétique" dans le monde, ajoutait-il.

Les prix du pétrole devraient cependant continuer d'être soutenus par les tensions persistantes dans le monde arabe. La répression de la contestation par les autorités se poursuivait en Syrie, tandis qu'en Libye, le régime du colonel Kadhafi a lancé une attaque sanglante mercredi contre la ville rebelle de Misrata.

"Il y a bien trop d'incertitudes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour le moment. Il faudra du temps pour que les craintes sur l'offre ne se dissipent, l'actuel recul des cours devrait donc être limité", estimait Andrey Kryuchenkov, anticipant que le Brent devrait continuer d'évoluer entre 119 et 126 dollars.



Commenter Le brut poursuit sa baisse et retombe sous les 120 dollars à Londres


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 août 2020 à 21:42

    Le pétrole se replie face aux perspectives d'une demande en …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de...

    vendredi 14 août 2020 à 18:07

    Washington confirme la saisie de pétrole iranien destiné au …

    Washington: Les Etats-Unis ont confirmé vendredi avoir saisi la cargaison de quatre tankers transportant du pétrole iranien à destination du Venezuela pour...

    vendredi 14 août 2020 à 13:40

    Le pétrole se replie devant les perspectives d'une demande e…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de l'Agence...

    vendredi 14 août 2020 à 10:33

    Rosneft continue de souffrir de la crise sanitaire et pétrol…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net au deuxième trimestre sur un...

    jeudi 13 août 2020 à 21:45

    Le pétrole lesté par les nouvelles prévisions de l'AIE sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé ses...

    jeudi 13 août 2020 à 14:32

    CS et UBS financeraient le controversé pétrole d'Amazonie

    Genève: Selon un rapport publié par plusieurs ONG, des banques helvétiques, dont Credit Suisse et UBS, jouent un rôle central dans le...

    jeudi 13 août 2020 à 12:07

    Le pétrole à l'équilibre, les investisseurs digèrent les sto…

    Londres: Les cours du pétrole étaient stables jeudi, au lendemain d'un rapport montrant une forte baisse des réserves de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 12 août 2020 à 21:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une...

    mercredi 12 août 2020 à 17:46

    USA: les stocks de pétrole brut reculent fortement pour la 3…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont nettement reculé pour la troisième semaine de suite avec la baisse de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite