Menu
A+ A A-

Cours stable à New York avant les stocks aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole étaient stables mercredi à l'ouverture à New York, avant la publication des chiffres sur les stocks aux Etats-Unis, particulièrement attendus alors que le marché s'interroge sur la demande d'énergie du pays.

Vers 13H10 GMT (15H10), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 111,08 dollars, en hausse de 3 cents par rapport à la veille.

Il avait abandonné 2,50 dollars mardi sur fond d'inquiétudes concernant l'évolution de la demande d'énergie aux Etats-Unis.

La publication d'un indicateur mercredi aux Etats-Unis n'a fait que renforcer ces craintes. Selon le cabinet ADP, le secteur privé du pays a créé 179'000 emplois en avril, soit moins qu'en avril, et moins qu'anticipé par les économistes.

"De mauvais chiffres de l'emploi forcent à se demander si les gens vont pouvoir faire face à la hausse des prix de l'essence", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

Le prix de l'essence à la pompe s'est envolé d'environ 30% depuis le début de l'année aux Etats-Unis. Le gallon (3,78 litres) valait au 2 mai en moyenne 3,96 dollars, selon les chiffres officiels, et dépasse déjà le seuil très symbolique des 4 dollars dans de nombreux Etats.

Dans ce contexte, les intervenants du marché pétrolier seront particulièrement attentifs aux statistiques hebdomadaires sur les réserves pétrolières américaines, qui mesurent également la consommation. Elles doivent être publiées à 14H30 GMT par le département de l'Energie (DoE).

"La demande s'est clairement affaiblie, ce qui n'est pas surprenant vu le niveau élevé des prix. Si (le DoE) fait état d'une hausse des stocks (...), cela pourrait peser sur les prix", ont estimé les analystes de Commerzbank.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires anticipent une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, de 100'000 barils des stocks d'essence et de 400.000 barils des réserves de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage).



Commenter Cours stable à New York avant les stocks aux USA



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite