Menu
A+ A A-

Le pétrole peine à poursuivre son rebond

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre leur rebond de la veille, mardi en cours d'échanges européens, après plusieurs semaines de chute, dans un marché digérant un chiffre décevant sur la production manufacturière en Chine.
Vers 10H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 97,51 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance grappillait 19 cents, à 94,76 dollars.

Le marché pétrolier se situe dans une zone charnière. Si le rebond technique entamé la semaine passée se poursuit au-delà du (seuil) des 95 dollars le baril, on peut anticiper une hausse à moyen terme du pétrole, estimait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

La plupart des informations liées à l'offre sont déjà intégrées dans les cours du brut, donc, en l'absence de nouvelles informations baissières du côté de la demande, les prix pourraient entamer une hausse liée à des couvertures de positions à découvert, abondait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Ces dernières semaines, les investisseurs ont massivement parié sur la chute des cours du brut, ce qui a d'ailleurs accentué leur baisse (environ -15% depuis la mi-juin), précisaient les analystes de Commerzbank.

Dans ce contexte de rebond technique, les investisseurs digéraient mardi la progression stable de la production manufacturière chinoise en septembre, qui confirme le ralentissement de l'activité dans la deuxième économie mondiale.

L'indice PMI des directeurs d'achat calculé par la banque HSBC s'est établi pour septembre à 50,2, exactement au même niveau qu'en août, chez le deuxième consommateur de brut de la planète. C'est une forte révision en baisse par rapport à l'indice provisoire de 50,5 dévoilé le 23 septembre par HSBC.

Ainsi, on voit mal en l'état actuel quel serait le catalyseur suffisant pour alimenter une hausse durable des cours du brut, tempérait M. Dembik.

Le marché fait face à un surplus d'offre et les récents chiffres chinois du secteur manufacturier ont tout pour éveiller les pires inquiétudes des investisseurs. Il faudrait certainement une sévère correction du dollar américain pour durablement faire progresser le prix du baril, jugeait-il.

Le dollar a atteint son plus haut niveau depuis deux ans face à l'euro mardi et restait proche de ces plus hauts en six ans face au yen. Le renforcement du billet vert rend les matières premières libellées dans la monnaie américaine plus onéreuses pour les investisseurs munis d'autres devises.







Commenter Le pétrole peine à poursuivre son rebond


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite