Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, après de mauvaises données chinoises

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole cotés à New York poursuivaient leur déclin lundi à l'ouverture, dans le sillage des cours du Brent à Londres, plombés par des données économiques chinoises décevantes, jugées de mauvais augure pour la demande mondiale en brut.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre perdait 39 cents à 91,88 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché est touché de plein fouet par de mauvaises statistiques chinoises publiées ce week-end (samedi), alors que le marché compte sur la Chine pour absorber les excédents de production dans le monde, a relevé John Kilduff, de Again Capital.

La production industrielle en Chine a marqué en août un brutal ralentissement, enregistrant son plus bas taux de croissance depuis plus de 5 ans, tandis que les ventes au détail et les investissements en capital fixe ont également ralenti leur progression le mois dernier.

Le géant asiatique est le deuxième consommateur mondial d'or noir.

Du côté de l'offre, le marché digérait l'annonce d'une plus grande abondance pétrolière en provenance de la Libye notamment.

Malgré le chaos régnant dans ce pays clef pour la production en brut en Afrique du Nord, la production s'élève désormais à 870.000 barils par jour, selon un ministre libyen, a précisé M. Kilduff. Le pays en produisait moins de 200.000 au pire de la crise du secteur, contre 1,3 million de barils en juin 2013.

Au total, à Londres comme à New York, l'explication la plus simple est probablement la meilleure: il y a clairement plus de vendeurs que d'acheteurs. Tandis que la demande faiblit, la production ne cesse d'augmenter, ont résumé les experts de Commerzbank.

Les nouvelles sanctions des Etats-Unis et de l'Union européenne contre la Russie pèsent aussi sur les cours du pétrole, a noté Matt Smith, de Schneider Electric, suscitant des craintes sur ses retombées économiques en Europe.

Or, selon l'OCDE, qui a publié lundi ses perspectives à court terme pour l'économie mondiale, la croissance de la zone euro semble condamnée à rester faible à court terme.

Dnas ce contexte, les risques pour l'approvisionnement en pétrole liés à la montée des tensions au Moyen-Orient restaient au second plan.

La communauté internationale, réunie à Paris lundi pour la conférence sur la sécurité en Irak, a promis de soutenir par tous les moyens nécessaires, y compris militaires, la lutte de Bagdad contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en soulignant l'urgence à les déloger du nord du pays.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, après de mauvaises données chinoises


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite