Menu
A+ A A-

Le brut atteint un nouveau sommet à New York, à près de 115 dollars

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole repartaient en très légère baisse lundi, après avoir atteint à New York leur plus haut niveau depuis septembre 2008 à près de 115 dollars le baril, alors que le marché pétrolier tentait d'évaluer les implications de la mort d'Oussama Ben Laden.

Vers 16H15 GMT/18h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 113,73 dollars, en recul de 20 cents par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique perdait 59 cents à 125,30 dollars. Les échanges étaient cependant réduits, la journée étant fériée au Royaume-Uni.

Les cours avaient dans un premier temps chuté à 110 dollars sur le marché new-yorkais après l'annonce de la mort du chef d'Al Qaïda, les investisseurs espérant une diminution du risque terroriste.

Mais ils sont rapidement repartis à la hausse après l'ouverture de la séance à la criée à New York, touchant 114,83 dollars, niveau inédit depuis le 22 septembre 2008.

Ils sont ensuite repartis en légère baisse.

"Quand on a appris que Ben Laden avait été tué, ma première idée a été d'acheter des actions et des dollars et de vendre du pétrole brut, et je pense que de nombreux courtiers ont fait ce pari. Cela n'a rien à voir avec l'offre et la demande, ce sont des échanges basés sur l'émotion", a commenté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

"Mais plus on y pense, plus on se rend compte que (cette nouvelle) n'est pas une bonne chose, cela va probablement accroître les tensions", a-t-il ajouté.

Le chef d'Al-Qaïda et instigateur des attentats du 11 septembre 2001 a été tué dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une opération menée par des forces spéciales américaines dans une villa du Pakistan où il se cachait.

"Malgré l'impression positive à court terme, la menace n'a pas disparu", a noté Phil Flynn, de PFG Best.

"Al-Qaïda représente une menace pour l'offre de pétrole, et les craintes de représailles pourraient soutenir les prix", a-t-il estimé.

La CIA a prévenu qu'il était "presque certain" que des terroristes tentent de venger Oussama Ben Laden.

"La mort d'Oussama Ben Laden est un nouveau symptôme de l'affaiblissement d'Al-Qaïda, mais l'organisation étant éclatée géographique et sans structure dirigeante organisée, ce décès constitue probablement un revers moins important que les mouvements de protestations au Moyen Orient et en Afrique du Nord", ont estimé les analystes de JPMorgan.

"Il est peu probable que l'industrie pétrolière considère sa mort comme marquant un tournant du point de vue de la sécurité du marché pétrolier, et on peut même dire que les risques sont plus forts à court terme", ont-ils ajouté.

En Libye, le régime libyen a mené une offensive d'ampleur sur le port pétrolier de Misrata, tandis qu'en Syrie, les forces de sécurité ont procédé lundi à près de 180 arrestations.

Les prix du pétrole étaient par ailleurs tirés vers le bas par un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine en avril, selon des statistiques officielles publiées dimanche à Pékin.



Commenter Le brut atteint un nouveau sommet à New York, à près de 115 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:55

    Aramco, la plus grosse introduction en Bourse, longtemps att…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a réalisé mercredi à Ryad la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire après quatre ans...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:54

    Le pétrole sous pression, inquiétudes sur le commerce

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:52

    Aramco s'envole de 10% pour ses débuts historiques en Bourse

    Ryad: L'action du géant pétrolier saoudien Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:01

    L'action Saudi Aramco bondit pour ses débuts, après la plus …

    Dubai: L'action Saudi Aramco a bondi mercredi de 10% pour ses débuts à la Bourse de Ryad, la plus importante introduction en...

    mercredi 11 décembre 2019 à 06:56

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz...

    mercredi 11 décembre 2019 à 01:15

    Chevron annonce des dépréciations d'actifs de 10 à 11 millia…

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi des dépréciations de ses actifs, notamment dans le gaz de schiste, de...

    mardi 10 décembre 2019 à 19:14

    ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le ch…

    New York: Un juge new-yorkais a débouté mardi l'Etat de New York, qui accusait le géant pétrolier américain ExxonMobil d'avoir trompé les...

    mardi 10 décembre 2019 à 12:05

    Le pétrole se stabilise, le marché surveille les discussions…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché digérant l'accord de l'Opep+ mais restant prudent...

    lundi 09 décembre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore évolué à la hausse sur la semaine dernière, selon des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite