Menu
RSS
A+ A A-

Le brut atteint un nouveau sommet à New York, à près de 115 dollars

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole repartaient en très légère baisse lundi, après avoir atteint à New York leur plus haut niveau depuis septembre 2008 à près de 115 dollars le baril, alors que le marché pétrolier tentait d'évaluer les implications de la mort d'Oussama Ben Laden.

Vers 16H15 GMT/18h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 113,73 dollars, en recul de 20 cents par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique perdait 59 cents à 125,30 dollars. Les échanges étaient cependant réduits, la journée étant fériée au Royaume-Uni.

Les cours avaient dans un premier temps chuté à 110 dollars sur le marché new-yorkais après l'annonce de la mort du chef d'Al Qaïda, les investisseurs espérant une diminution du risque terroriste.

Mais ils sont rapidement repartis à la hausse après l'ouverture de la séance à la criée à New York, touchant 114,83 dollars, niveau inédit depuis le 22 septembre 2008.

Ils sont ensuite repartis en légère baisse.

"Quand on a appris que Ben Laden avait été tué, ma première idée a été d'acheter des actions et des dollars et de vendre du pétrole brut, et je pense que de nombreux courtiers ont fait ce pari. Cela n'a rien à voir avec l'offre et la demande, ce sont des échanges basés sur l'émotion", a commenté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

"Mais plus on y pense, plus on se rend compte que (cette nouvelle) n'est pas une bonne chose, cela va probablement accroître les tensions", a-t-il ajouté.

Le chef d'Al-Qaïda et instigateur des attentats du 11 septembre 2001 a été tué dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une opération menée par des forces spéciales américaines dans une villa du Pakistan où il se cachait.

"Malgré l'impression positive à court terme, la menace n'a pas disparu", a noté Phil Flynn, de PFG Best.

"Al-Qaïda représente une menace pour l'offre de pétrole, et les craintes de représailles pourraient soutenir les prix", a-t-il estimé.

La CIA a prévenu qu'il était "presque certain" que des terroristes tentent de venger Oussama Ben Laden.

"La mort d'Oussama Ben Laden est un nouveau symptôme de l'affaiblissement d'Al-Qaïda, mais l'organisation étant éclatée géographique et sans structure dirigeante organisée, ce décès constitue probablement un revers moins important que les mouvements de protestations au Moyen Orient et en Afrique du Nord", ont estimé les analystes de JPMorgan.

"Il est peu probable que l'industrie pétrolière considère sa mort comme marquant un tournant du point de vue de la sécurité du marché pétrolier, et on peut même dire que les risques sont plus forts à court terme", ont-ils ajouté.

En Libye, le régime libyen a mené une offensive d'ampleur sur le port pétrolier de Misrata, tandis qu'en Syrie, les forces de sécurité ont procédé lundi à près de 180 arrestations.

Les prix du pétrole étaient par ailleurs tirés vers le bas par un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine en avril, selon des statistiques officielles publiées dimanche à Pékin.




Commenter Le brut atteint un nouveau sommet à New York, à près de 115 dollars

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite