Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole dégringole de nouveau, le Brent au plus bas en 17 mois

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole chutaient fortement mercredi en fin d'échanges européens, plombés par un rapport sur les stocks américains jugé décevant, l'abondance de l'offre et de maussades perspectives de demande.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 98,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de mardi. Vers 15h30 GMT, le Brent a chuté jusqu'à 97,72 dollars le baril, son niveau le plus faible en séance depuis le 18 avril 2013.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,22 dollar, à 91,53 dollars. Vers 15H05 GMT, le WTI est tombé jusqu'à 91,22 dollars, son plus bas en séance depuis le 2 mai 2013.

Les prix du pétrole continuent de chuter alors que les États-Unis prévoient que leur production monte à un plus haut en 45 ans l'année prochaine tandis que l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) a revu à la baisse ses perspectives de demande, expliquait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

En effet, l'Opep a légèrement abaissé ses prévisions de hausse de la demande mondiale de brut pour 2014 et 2015 dans son rapport mensuel publié mercredi.

Ce nouvel ajustement à la baisse s'explique principalement par une croissance plus faible qu'attendue de l'activité des pays riches de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), notamment dans la zone euro, qualifiée de fragile.

Face à cette demande maussade, l'offre d'or noir ne cesse de progresser. Ainsi, les États-Unis, qui ont produit 8,6 millions de barils par jour en août (un maximum depuis juillet 1986), envisagent maintenant d'atteindre 9,5 millions de barils par jour en 2015, ce qui serait un maximum depuis 1970, selon les chiffres dévoilés mardi par l'Agence américaine de l'Énergie (EIA).

De même, la production continue d'augmenter en Libye, ayant atteint mercredi 810.000 barils malgré l'anarchie qui règne dans le pays, selon la Compagnie nationale de pétrole (NOC).

De plus, le rapport hebdomadaire sur les stocks américains accentue la pression sur les prix du brut car les stocks de brut ont baissé moins qu'attendu tandis que les réserves d'essence et de produits distillés ont fortement augmenté, expliquait M. Hansen.

En effet, les réserves américaines de brut ont diminué de 1 million de barils lors de la semaine achevée le 5 septembre, moins qu'envisagé par les analystes (-1,2 million de barils).

De leur côté, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont bondi de 4,1 millions de barils, bien plus que la hausse attendue par les experts (+600.000 barils).

De même, les réserves d'essence ont grimpé de 2,4 millions de barils alors que les analystes s'attendaient à une stagnation de ces stocks.

Ce rapport était donc de nature à inquiéter les investisseurs sur la vigueur de la demande énergétique aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.







Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 22:07

Le pétrole monte, profitant d'un apaisement des tensions géo…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi, profitant d'un apaisement des tensions entre Pékin et Washington et d'une accalmie...

lundi 20 août 2018 à 16:05

Le pétrole monte mais le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 15:52

Les prix des carburants en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole progressant...

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite