Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit fortement, espoirs d'apaisement en Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole confirmaient leur rebond mercredi en fin d'échanges européens, grâce à des achats à bon compte au lendemain d'une très forte chute, dans un marché continuant de surveiller la situation en Ukraine.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 102,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,68 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,64 dollar, à 94,52 dollars.

L'humeur est complètement renversée par rapport à (mardi) et l'on observe de nombreux d'investisseurs à l'affût de bonnes affaires, indiquait Matt Smith, chez Schneider Electric.

Les cours du brut ont dégringolé mardi, perdant plus de trois dollars à New York et plus de deux à Londres, à cause de plusieurs facteurs dont l'abondance de l'or noir, la tiédeur de la demande et la robustesse du dollar. Le Brent a même frôlé en cours de séance la barre symbolique des 100 dollars le baril (à 100,17 dollars), qui n'a pas été franchie depuis fin juin 2013.

Le rebond des cours du pétrole était également attribuable aux espoirs qu'un cessez-le-feu stable (en Ukraine) mette fin aux inquiétudes sur le déclin de la demande (pétrolière dans les) économies européennes, qui devraient continuer à souffrir tant que les sanctions (contre la Russie) restent en place, jugeait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Kiev a dans un premier temps annoncé mercredi un accord avec Moscou sur un cessez-le-feu dans l'Est séparatiste prorusse de l'Ukraine. Mais le Kremlin a de son côté affirmé que la Russie ne pouvait pas décider d'une telle mesure, n'étant pas partie prenante au conflit.

Le président russe Vladimir Poutine a toutefois présenté dans la foulée un plan de règlement de la crise en Ukraine en sept points, parmi lesquels la fin des offensives de l'armée ukrainienne et des rebelles prorusses ainsi qu'un échange de prisonniers.

La question clef est vraiment de savoir si un cessez-le-feu tiendra et étant donné l'histoire récente, il vaudrait mieux être quelque peu sceptique, estimait M. Hewson.

Jeudi, les investisseurs se concentreront sur le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains, dont la publication par le département américain à l'Énergie (DoE) est attendue vers 14H30 GMT.

Ce rapport est publié avec un jour de retard par rapport au calendrier habituel en raison d'un jour férié lundi aux États-Unis.








Commenter Le pétrole rebondit fortement, espoirs d'apaisement en Ukraine

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix du pétrole WTI et Brent en dollars journaliers | Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Les prix spots du pétrole journaliers du WTI & Brent en dollars.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite