Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, optimiste sur la demande américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York montaient peu après l'ouverture vendredi, dans un marché animé par un regain d'optimisme sur les perspectives de demande aux Etats-Unis, dans un contexte de vives tensions entre l'Ukraine et la Russie.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre gagnait 74 cents, à 95,29 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché spécule sur une bonne demande aux Etats-Unis dans un futur proche, plus forte que dans le reste du monde, après les très bons chiffres sur la croissance américaine diffusés (jeudi) qui ont impressionné tout le monde, a expliqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le produit intérieur brut (PIB) américain s'est révélé encore meilleur qu'initialement estimé au deuxième trimestre, rebondissant de 4,2% d'avril à juin, après un hiver très rigoureux.

Tout d'un coup, avec ces statistiques laissant présager une activité économique solide, les investisseurs ont senti de bonnes perspectives pour la consommation en pétrole du pays le plus gourmand de la planète en or noir, a-t-il poursuivi.

A l'inverse, les investisseurs regardaient d'un oeil inquiet une nouvelle salve d'indicateurs préoccupante en zone euro, dont un nouveau recul de l'inflation en août et un chômage toujours élevé, bien que stable, à 11,5% dans la région en juillet.

Le marché surveillait aussi la nette dégradation de la situation en Ukraine, où l'Otan a demandé fermement vendredi à la Russie de cesser ses actions militaires illégales tandis que Vladimir Poutine déclarait qu'il fallait forcer Kiev à négocier avec les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

Kiev a demandé jeudi aux Occidentaux des sanctions significatives contre Moscou et une aide militaire, des sujets qui devaient être abordés vendredi lors d'une réunion d'urgence de l'Otan à Bruxelles et une autre des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne à Milan.

En dépit de cette escalade, le baril de Brent, coté à Londres et traditionnellement plus réactif que le WTI aux événements internationaux, a évité toute flambée depuis la dernière montée des tensions entre l'Ukraine et la Russie, continuant d'évoluer sous les 103 dollars le baril.

En effet, pour les économistes de Commerzbank, après tout, il est extrêmement improbable que la Russie suspende ses livraisons de pétrole si de nouvelles sanctions devaient être imposées.

Environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de Russie, la moitié d'entre elles transitant par l'Ukraine.







Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, optimiste sur la demande américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite