Menu
A+ A A-

Les craintes sur l'économie américaine font reculer les prix du brut

prix-du-petrole Paris Paris : Les prix du pétrole baissaient vendredi lors des échanges européens sur des craintes de diminution de la demande d'or noir après le net ralentissement de l'économie américaine au premier trimestre.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 124,85 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 17 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 18 cents à 112,68 dollars. Il avait atteint la veille en séance les 113,97 dollars le baril, niveau inédit depuis le 22 septembre 2008.

"Les cours se sont affaiblis en raison de statistiques économiques américaines moins bonnes que prévu", notamment sur le front de l'emploi, a déclaré Serene Lim, analyste chez la banque ANZ à Singapour.

Le Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis n'a progressé que de 1,8% en rythme annuel sur les trois premiers mois de l'année, selon la première estimation du gouvernement, alors que la croissance avait été de 3,1% pendant l'automne. Ce niveau de croissance marque un net ralentissement.

Sur le plan de l'emploi, les inscriptions au chômage sont reparties à la hausse la semaine dernière.

Les Etats-Unis sont le plus gros consommateur mondial d'énergie. Les investisseurs faisaient le pari qu'un redressement rapide de la première économie mondiale accroîtrait fortement la demande des matières premières, notamment de pétrole.

"Les investisseurs redoutent que ce niveau du PIB décevant signale un rétablissement plus lent que prévu de l'économie américaine, ce qui devrait logiquement entamer la demande de pétrole", avance l'analyste.

Le dollar faible plombe aussi les cours de pétrole, qui sont libellés dans la monnaie américaine.

Traditionnellement, quand le billet vert est au plus bas, les investisseurs ont tendance à placer leurs fonds dans les matières premières pour protéger leur capital d'une perte de valeur.

Un euro vaut actuellement plus d'1,48 dollar, un niveau plus vu depuis fin 2009.



Commenter Les craintes sur l'économie américaine font reculer les prix du brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 février 2020 à 20:44

    Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus

    Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a chuté lundi, rattrapé comme le reste des marchés financiers par...

    lundi 24 février 2020 à 13:41

    Les prix des carburants prolongent leur baisse, le diesel se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France continuaient encore leur baisse la semaine dernière, sauf le gazole qui restait à...

    lundi 24 février 2020 à 13:13

    Le pétrole perd 4%, regain d'inquiétudes autour de l'épidémi…

    Londres: Les cours du pétrole s'enfonçaient lundi pendant les échanges européens en raison des risques que la propagation de l'épidémie de pneumonie...

    lundi 24 février 2020 à 12:01

    Le pétrole flanche face à la propagation du coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient fortement lundi, pénalisés par l'avancée de l'épidémie de pneumonie virale hors de Chine et ses...

    vendredi 21 février 2020 à 21:14

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence...

    vendredi 21 février 2020 à 11:23

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Londres: Les prix du pétrole étaient en baisse vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence pour...

    jeudi 20 février 2020 à 18:12

    Le pétrole poursuit sa reprise dans un marché plus optimiste

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi jeudi leur remontée amorcée il y a une dizaine de jours, aidés par...

    jeudi 20 février 2020 à 17:52

    USA: les stocks de brut en hausse pour la quatrième semaine …

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine consécutive aux Etats-Unis, selon un rapport de l'Agence américaine...

    jeudi 20 février 2020 à 12:01

    Le pétrole stable, les investisseurs rassurés par la Chine e…

    Londres: Les prix du pétrole consolidaient jeudi leur remontée depuis leur plus bas atteints au début du mois, aidés par les mesures...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 20 février 2020 Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine de suite aux États-Unis de + 400.000 barils, s'établissant à 442,9 millions de barils.

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite