Menu
A+ A A-

Le pétrole marque un nouveau plus bas depuis juin 2013 à Londres, pénalisé par la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours de l'or noir restaient fragilisés mardi en fin d'échanges européens, le Brent ayant marqué un nouveau plus bas depuis juin 2013 alors que les exportations pétrolières libyennes sont en voie de redressement.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 101,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 8 cents par rapport à la clôture de lundi. Vers 14H55 GMT, le Brent a chuté jusqu'à 101,07 dollars, son plus bas niveau depuis le 26 juin 2013.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre perdait 49 cents, à 95,92 dollars.

Le pétrole a continué de reculer (mardi), ceux qui pariaient sur une remontée de cette matière première ayant capitulé, indiquait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Les cours du brut avaient commencé la séance européenne en légère hausse mardi, tentant de rebondir après une dégringolade lundi (au cours de laquelle le Brent était déjà tombé à un plus bas depuis le 26 juin 2013).

Mais les facteurs baissiers qui pèsent sur le marché pétrolier depuis quelques semaines ont repris le dessus.

Ainsi, le brut est toujours sous pression d'une combinaison de facteurs: une offre abondante, l'absence d'interruption de production et une faible demande des raffineries, détaillaient les analystes de Commerzbank.

Non seulement les conflits en Irak et en Ukraine n'ont pas eu d'impact majeur sur les approvisionnements énergétiques, mais la Libye parvient à augmenter ses exportations, qui viennent s'ajouter à une offre mondiale déjà abondante, signalait Dorian Lucas, analyste pour le cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

Malgré le chaos dans lequel est plongé la Libye, la production pétrolière a atteint 550.000 barils par jour (b/j) lundi et pourrait se hisser à 1 million de b/j en septembre, selon des déclarations à l'AFP du porte-parole de la compagnie nationale NOC, Mohamed Hrari.

Après avoir été bloqué à divers degrés pendant près d'un an, le secteur pétrolier libyen tente de redémarrer depuis début juillet. Au plus fort des blocages, la production libyenne avait chuté à moins de 200.000 b/j alors qu'en temps normal, le pays peut pomper environ 1,5 million de barils par jour.

D'après les experts de Commerzbank, l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne va probablement pas regarder le prix (du pétrole) continuer de décliner sans rien faire.

Des membres du cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, se sont plusieurs fois dits satisfaits d'un prix du pétrole évoluant au-dessus de 100 dollars le baril.

La prochaine réunion ordinaire de l'Opep doit avoir lieu le 27 novembre.







Commenter Le pétrole marque un nouveau plus bas depuis juin 2013 à Londres, pénalisé par la Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    lundi 10 septembre 2018

    Libye: attaque contre le siège de la compagnie nationale de …

    Tripoli: Des hommes armés ont attaqué lundi le siège de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à Tripoli, où une explosion et...

    vendredi 07 septembre 2018

    Libye: Eni prévoit une baisse de sa production si les troubl…

    Cernobbio (italie): Le groupe italien Eni pourrait voir sa production en Libye diminuer si les tensions se poursuivent, a souligné vendredi sa...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite