Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole marque un nouveau plus bas depuis juin 2013 à Londres, pénalisé par la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours de l'or noir restaient fragilisés mardi en fin d'échanges européens, le Brent ayant marqué un nouveau plus bas depuis juin 2013 alors que les exportations pétrolières libyennes sont en voie de redressement.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 101,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 8 cents par rapport à la clôture de lundi. Vers 14H55 GMT, le Brent a chuté jusqu'à 101,07 dollars, son plus bas niveau depuis le 26 juin 2013.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre perdait 49 cents, à 95,92 dollars.

Le pétrole a continué de reculer (mardi), ceux qui pariaient sur une remontée de cette matière première ayant capitulé, indiquait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Les cours du brut avaient commencé la séance européenne en légère hausse mardi, tentant de rebondir après une dégringolade lundi (au cours de laquelle le Brent était déjà tombé à un plus bas depuis le 26 juin 2013).

Mais les facteurs baissiers qui pèsent sur le marché pétrolier depuis quelques semaines ont repris le dessus.

Ainsi, le brut est toujours sous pression d'une combinaison de facteurs: une offre abondante, l'absence d'interruption de production et une faible demande des raffineries, détaillaient les analystes de Commerzbank.

Non seulement les conflits en Irak et en Ukraine n'ont pas eu d'impact majeur sur les approvisionnements énergétiques, mais la Libye parvient à augmenter ses exportations, qui viennent s'ajouter à une offre mondiale déjà abondante, signalait Dorian Lucas, analyste pour le cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

Malgré le chaos dans lequel est plongé la Libye, la production pétrolière a atteint 550.000 barils par jour (b/j) lundi et pourrait se hisser à 1 million de b/j en septembre, selon des déclarations à l'AFP du porte-parole de la compagnie nationale NOC, Mohamed Hrari.

Après avoir été bloqué à divers degrés pendant près d'un an, le secteur pétrolier libyen tente de redémarrer depuis début juillet. Au plus fort des blocages, la production libyenne avait chuté à moins de 200.000 b/j alors qu'en temps normal, le pays peut pomper environ 1,5 million de barils par jour.

D'après les experts de Commerzbank, l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne va probablement pas regarder le prix (du pétrole) continuer de décliner sans rien faire.

Des membres du cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, se sont plusieurs fois dits satisfaits d'un prix du pétrole évoluant au-dessus de 100 dollars le baril.

La prochaine réunion ordinaire de l'Opep doit avoir lieu le 27 novembre.







Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite