Menu
A+ A A-

Le pétrole new-yorkais recule face à l'apaisement des craintes géopolitiques

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en baisse lundi, les craintes des investisseurs sur l'Irak et l'Ukraine s'atténuant tandis que la Libye continue à accroître sa production d'or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre a cédé 94 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 96,41 dollars.

Il avait nettement rebondi vendredi, attisé par des informations sur un accrochage impliquant des forces russes en Ukraine.

Mais les événements du week-end ont apaisé les inquiétudes liées aux conflits géopolitiques, a observé Matt Smith de Schneider Electric.

Les ministres des Affaires étrangères russe et ukrainien se sont rencontrés dimanche à Berlin et même s'ils se sont quittés sans avancées concrètes, le fait que des négociations aient lieu entre les deux pays aide à dissiper les tensions, a relevé le spécialiste.

En Irak, des combattants kurdes, appuyés par des raids américains, ont repris le contrôle du plus grand barrage du pays, près de Mossoul. Cette victoire militaire est le revers le plus important infligé aux jihadistes de l'Etat islamique (EI) depuis qu'ils ont lancé le 9 juin une offensive fulgurante qui leur a permis de s'emparer de larges pans de territoire face à une armée en déroute.

Les investisseurs redoutaient qu'après avoir conquis le barrage, les insurgés ne s'attaquent en masse aux champs pétroliers du Kurdistan irakien.

Parallèlement en Libye, les affrontements entre groupes rebelles rivaux se poursuivaient. Mais le pays a réussi à augmenter sa production d'une moyenne de 200.000 à 450.000 barils par jour. L'ouverture récente du (terminal pétrolier de) Ras Lanouf est un important signal de progrès et on nous dit que al-Sedra devrait rouvrir rapidement, ont rapporté les analystes du courtier PVM.

Parallèlement aux Etats-Unis, les investisseurs misaient sur un ralentissement de la demande alors qu'on s'approche de la fin de la saison des grands déplacements en voiture, traditionnellement marquée par le premier week-end de septembre, a remarqué Matt Smith.

Le marché restait aussi selon lui sous la pression d'une certaine faiblesse de quelques indicateurs américains renforçant l'idée que la demande en énergie allait ralentir.







Commenter Le pétrole new-yorkais recule face à l'apaisement des craintes géopolitiques


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite