Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tente un rebond après sa dégringolade de la veille

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du brut tentaient de rebondir vendredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après une très forte chute la veille, notamment en raison d'inquiétudes persistantes sur la demande pétrolière mondiale.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 102,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre perdait 5 cents, à 95,53 dollars.

Les cours du brut bénéficiaient de quelques achats à bon compte après leur dégringolade de la veille, dans un marché sans grand élan en raison de l'absence de nombreux opérateurs pour l'Assomption, notamment en Espagne, France, Italie et au Portugal.

Le pétrole avait fortement chuté jeudi, tombant en séance à des plus bas depuis 13 mois à Londres et 6 mois et demi à New York, et perdant plus de deux dollars à la clôture.

Alors que l'attention était concentrée sur l'abondance de l'offre, des inquiétudes sur la demande ont maintenant émergé, après un certain nombre de données économiques décevantes cette semaine, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Par exemple, le PIB en zone euro a stagné au deuxième trimestre, les ventes de détail sont ressorties plus faibles que prévu en juillet aux États-Unis et les prêts en Chine ont fortement chuté, détaillaient-ils.

La zone euro, un an après sa sortie de récession, a en effet enregistré une croissance au point mort au deuxième trimestre, minée par le recul de 0,2% du PIB de l'Allemagne, première économie européenne, et la stagnation de celui de la France.

L'accumulation de ces statistiques décevantes ont alimenté les inquiétudes sur la demande mondiale de brut, après une faible performance au deuxième trimestre (+700.000 barils par jour, le niveau le plus bas observé depuis début 2012 selon l'Agence internationale de l'énergie).

De plus, il y a eu des nouvelles plutôt encourageantes sur le front géopolitique, ajoutaient les experts de Commerzbank, avec des propos apaisants du président russe Vladimir Poutine sur la crise ukrainienne et le retrait du Premier ministre irakien sortant, Nouri al-Maliki.

Vendredi, les investisseurs devraient se concentrer sur plusieurs indicateurs américains, dont l'activité industrielle dans la région de New York en août, les prix à la production en juillet et le sondage de l'Université de Michigan sur la confiance des consommateurs en août, estimait Myrto Sokou, analyste chez le courtier Sucden.

jb/jmi/jdy

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK








Commenter Le pétrole tente un rebond après sa dégringolade de la veille

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite