Menu
A+ A A-

Le pétrole, soutenu par les risques géopolitiques, rebondit à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont terminé en légère hausse jeudi, un regain de tensions géopolitiques, notamment en Irak, aidant les prix de l'or noir à rebondir.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre, qui était descendu à son plus bas niveau depuis février mercredi, s'est adjugé 42 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 97,34 dollars.

Alors que le baril de WTI a perdu plus de 10 dollars depuis mi-juin, il s'agit principalement d'un rebond technique après une baisse exagérée, a avancé Adela Khadir de SCS Commodities.

La spécialiste se dit d'ailleurs un peu déconcertée par la complaisance du marché, qui semble s'être habitué aux soubresauts géopolitiques frappant plusieurs pays importants sur le marché mondial de l'énergie, qu'il s'agisse des combats entre rebelles en Libye, de la crise ukrainienne, de l'offensive d'Israël sur la bande de Gaza ou de l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique en Irak.

L'attaque par ces insurgés du barrage de Mossoul, considéré comme le plus grand d'Irak, a tout de même ébranlé les observateurs jeudi.

Les forces kurdes ont affirmé avoir repoussé l'assaut des rebelles, qui se sont emparés ces derniers jours de plusieurs zones au nord et à l'est de l'agglomération. Mais cela renforce l'idée que les jihadistes, qui ont déjà pris le contrôle de deux champs de pétrole le week-end dernier, pourraient bloquer de nouveaux sites de production, a estimé Adela Khadir.

Le prix du baril de brut américain a aussi été aidé par les bons chiffres sur l'emploi diffusés jeudi aux Etats-Unis: les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont chuté de façon inattendue dans le pays, à leur plus bas niveau en huit ans. Cela laisse augurer une plus forte demande d'essence par les personnes se rendant à leur travail.

La remontée des cours restait tout de même limitée car dans le même temps, le marché continue d'être bien approvisionné en brut.

Le nombre de puits et de plateformes de pétrole augmente partout dans le monde, a relevé Phil Flynn de Price Futures Group: selon la société de services pétroliers Baker Hughes, le nombre de ces installations s'élevait en juillet à 3.362, soit 246 de plus que l'an dernier à la même époque, dont 110 aux Etats-Unis.

Le marché a le sentiment qu'on dispose d'un coussin confortable de réserves de brut supplémentaires, notamment aux Etats-Unis, a commenté Adela Khadir.

jum/soe/

BAKER HUGHES







Commenter Le pétrole, soutenu par les risques géopolitiques, rebondit à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite