Menu
A+ A A-

Le pétrole termine à son plus bas niveau depuis février

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont poursuivi leur recul mercredi et sont tombés à leur plus bas niveau en six mois malgré l'annonce d'un recul des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre a perdu 46 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 96,92 dollars, un cours de clôture plus atteint depuis le 3 février.

Cette baisse des prix étonnait plusieurs observateurs à l'instar de Tim Evans de Citi, pour qui il s'agit juste d'investisseurs qui ont décidé de vendre, sans qu'aucune raison fondamentale ne les y pousse.

Selon le rapport hebdomadaire publié mercredi par le département américain de l'Energie, les stocks de brut ont reculé de 1,8 million de barils la semaine dernière, une baisse conforme aux attentes et s'ajoutant à la diminution de 20 millions de barils enregistrée au cours des cinq semaines précédentes.

Alors que les investisseurs s'inquiétaient depuis plusieurs séances de signes reflétant une faible demande en essence, les réserves de ce produit raffiné ont elles diminué de 4,4 millions de barils.

Celles de produits distillés se sont de leur côté contractées de 1,8 million de barils.

Un des seuls éléments du rapport de nature à justifier une baisse des prix du brut concerne les raffineries: elles ont légèrement ralenti leur cadence et leur demande en brut a baissé de 16,6 millions à 16,4 millions de barils par jour, a relevé Andy Lebow, de Jefferies Bache.

Alors que la saison de maintenance de ces infrastructures se rapproche, la cadence va continuer à diminuer, a-t-il souligné.

Les investisseurs restaient par ailleurs attentifs à l'évolution de la situation en Ukraine, où les combats s'amplifient entre forces ukrainiennes et séparatistes pro-russes autour de leur fief de Donetsk. Les craintes d'une intervention de Moscou se sont accentuées avec l'accumulation de soldats russes à la frontière.

Parallèlement, la Russie menace de répondre aux sanctions de l'UE (Union européenne), alimentant des craintes de guerre économique qui se traduirait par une baisse de la demande de pétrole, ont souligné les analystes de Commerzbank.







Commenter Le pétrole termine à son plus bas niveau depuis février


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite