Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise après le statu quo de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après être montés à un plus haut depuis septembre 2008 à New York, portés par la baisse du dollar après la décision de la banque centrale américaine de maintenir une politique monétaire accommodante.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 125,23 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 5 cents à 112,69 dollars.

Le prix du brut new yorkais restait élevé après avoir atteint en début de séance 113,70 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis le 22 septembre 2009.

"La principale force motrice (de la hausse des cours du brut) est la faiblesse du dollar, qui a lourdement chuté après la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et est tombé à son niveau le plus bas en près de trois ans" face à l'euro, commentaient les analystes de Commerzbank.

Mercredi, Fed a confirmé sa volonté de soutenir l'économie américaine à plein régime jusqu'à la fin juin, et son président, Ben Bernanke, n'a signalé aucune intention de resserrer rapidement le robinet du crédit au-delà de cette date.

De plus, le Comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed a annoncé que l'institution comptait maintenir encore longtemps son taux d'intérêt directeur au niveau quasi nul auquel il avait été fixé en décembre 2008 afin d'aider une économie alors en récession.

Suite à ces commentaires, le billet vert est tombé jeudi à 1,4882 dollar pour un euro, son niveau le plus faible depuis le 7 décembre 2009.

La faiblesse de la devise américaine rend plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cet accès de faiblesse du billet vert permettait ainsi d'effacer les chiffres décevants des réserves hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis publiés mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE).

Selon le DoE, les réserves de brut ont augmenté de 6,2 millions de barils lors de la semaine achevée le 22 avril, bien plus que les 900.000 barils supplémentaires sur lesquels avaient tablé les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

De leur côté, les réserves d'essence ont diminué fortement de 2,5 millions de barils et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé contre toute attente de 1,8 million de barils.

"Si le rapport du DoE montre que la consommation de produits pétroliers n'est pour l'instant pas ébranlée de façon significative par le niveau élevé des cours, les risques d'une érosion de la demande ne peuvent pas être balayés tant que les prix continuent de grimper", prévenait cependant Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.




Commenter Le brut se stabilise après le statu quo de la Fed

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite