Menu
A+ A A-

Le pétrole peine à se reprendre malgré les risques géopolitiques

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole gagnaient un peu de terrain lundi en fin d'échanges européens, mais peinaient à se reprendre après les lourdes pertes enregistrées ces derniers jours, dans un marché toujours peu sensible aux risques géopolitiques.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 105,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 38 cents par rapport à la clôture de vendredi. Le Brent était tombé vendredi à 104,39 dollars le baril, son niveau le plus faible en quatre mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 10 cents, à 97,98 dollars. Vendredi, le WTI avait chuté jusqu'à 97,09 dollars, son niveau le plus faible depuis le 7 février.

Le prix du Brent avait nettement baissé vendredi, en réponse à une offre ample en Afrique et en Europe sur fond de faible demande, commentait Chloe Bradley, analyste chez Inenco.

L'abondance de l'offre compense les risques liés aux tensions géopolitiques au Proche-Orient et en Ukraine, expliquait l'analyste.

Pour les experts de Commerzbank, la faiblesse persistante des cours fait augmenter le risque d'un fort rebond si les nouvelles (sur les différents conflits géopolitiques) venaient à faire repenser (leur position) aux investisseurs.

En effet, les investisseurs surveillaient notamment la situation en Irak où des jihadistes de l'État islamique (EI) se sont emparés dimanche de Sinjar, située à 50 km de la frontière syrienne.

La prise de cette ville intervient au lendemain de celle de Zoumar, une autre cité proche de Mossoul d'où l'EI a chassé les forces kurdes, au prix de combats meurtriers.

Les insurgés se sont emparés en même temps de deux champs de pétrole ayant une production totale de 20.000 barils par jour, Ain Zalah et Batma, et d'une petite centrale électrique.

De plus, les combats continuent également en Libye, (...) autour de l'aéroport dans la capitale Tripoli, relevait-on chez Commerzbank.

En outre, Le feu a repris le dessus dans l'immense dépôt de carburant à Tripoli, où un autre réservoir a pris feu après avoir été touché par une nouvelle roquette lors de combats violents entre milices rivales, a annoncé la Compagnie nationale de Pétrole (NOC).

Le dépôt ravagé par le feu contient plus de 90 millions de litres de carburant, dont plusieurs millions sont déjà partis en fumée, ainsi qu'une cuve de gaz domestique.

Par ailleurs, l'interruption de la raffinerie de Coffeyville dans le Kansas (centre des États-Unis), en raison d'un incendie dans une de ses unités de production, faisait craindre aux acteurs du marché une nette remontée des stocks du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud du pays), où sont entreposées les réserves servant de référence au WTI.







Commenter Le pétrole peine à se reprendre malgré les risques géopolitiques


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    lundi 18 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants toujours en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, suivant le prix du pétrole brent, autour de 67...

    lundi 18 mars 2019 à 12:05

    Opep: Pas de réunion en avril, décision en juin sur la produ…

    Bakou: L'Opep est près de renoncer à tenir une réunion prévue en avril, attendant celle de juin pour décider s'il y a...

    lundi 18 mars 2019 à 10:14

    L'Opep et ses partenaires font le point sur leur stratégie

    Bakou: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix Etats alliés menés par la Russie se réunissent lundi...

    vendredi 15 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole recule légèrement avant une réunion de l'Opep

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé légèrement vendredi dans un marché hésitant avant une réunion de suivi de l'accord...

    vendredi 15 mars 2019 à 20:07

    La production de pétrole du Venezuela baisse régulièrement

    Washington: Le représentant spécial américain pour le Venezuela, Elliott Abrams, a déclaré vendredi que les exportations pétrolières vénézuéliennes diminuaient régulièrement, de l'ordre...

    vendredi 15 mars 2019 à 13:23

    Le pétrole recule un peu avant une réunion de suivi de l'Ope…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant avant une réunion de suivi de l'accord...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite