Menu
A+ A A-

Le pétrole peine à se reprendre malgré les risques géopolitiques

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole gagnaient un peu de terrain lundi en fin d'échanges européens, mais peinaient à se reprendre après les lourdes pertes enregistrées ces derniers jours, dans un marché toujours peu sensible aux risques géopolitiques.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 105,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 38 cents par rapport à la clôture de vendredi. Le Brent était tombé vendredi à 104,39 dollars le baril, son niveau le plus faible en quatre mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 10 cents, à 97,98 dollars. Vendredi, le WTI avait chuté jusqu'à 97,09 dollars, son niveau le plus faible depuis le 7 février.

Le prix du Brent avait nettement baissé vendredi, en réponse à une offre ample en Afrique et en Europe sur fond de faible demande, commentait Chloe Bradley, analyste chez Inenco.

L'abondance de l'offre compense les risques liés aux tensions géopolitiques au Proche-Orient et en Ukraine, expliquait l'analyste.

Pour les experts de Commerzbank, la faiblesse persistante des cours fait augmenter le risque d'un fort rebond si les nouvelles (sur les différents conflits géopolitiques) venaient à faire repenser (leur position) aux investisseurs.

En effet, les investisseurs surveillaient notamment la situation en Irak où des jihadistes de l'État islamique (EI) se sont emparés dimanche de Sinjar, située à 50 km de la frontière syrienne.

La prise de cette ville intervient au lendemain de celle de Zoumar, une autre cité proche de Mossoul d'où l'EI a chassé les forces kurdes, au prix de combats meurtriers.

Les insurgés se sont emparés en même temps de deux champs de pétrole ayant une production totale de 20.000 barils par jour, Ain Zalah et Batma, et d'une petite centrale électrique.

De plus, les combats continuent également en Libye, (...) autour de l'aéroport dans la capitale Tripoli, relevait-on chez Commerzbank.

En outre, Le feu a repris le dessus dans l'immense dépôt de carburant à Tripoli, où un autre réservoir a pris feu après avoir été touché par une nouvelle roquette lors de combats violents entre milices rivales, a annoncé la Compagnie nationale de Pétrole (NOC).

Le dépôt ravagé par le feu contient plus de 90 millions de litres de carburant, dont plusieurs millions sont déjà partis en fumée, ainsi qu'une cuve de gaz domestique.

Par ailleurs, l'interruption de la raffinerie de Coffeyville dans le Kansas (centre des États-Unis), en raison d'un incendie dans une de ses unités de production, faisait craindre aux acteurs du marché une nette remontée des stocks du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud du pays), où sont entreposées les réserves servant de référence au WTI.







Commenter Le pétrole peine à se reprendre malgré les risques géopolitiques


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 20:59

    Hausse des taxes sur les carburants en janvier: "Cela m…

    Paris: "Une nouvelle étape d'augmentation des taxes sur les carburants est prévue au mois de janvier: cela mérite que nous y réfléchissions...

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Trump ignore les critiques et salue l'aide de l'Arabie saoud…

    Washington: Donald Trump a balayé mercredi les critiques l'accusant de blanchir le pouvoir saoudien suspecté d'avoir orchestré le meurtre du journaliste Jamal...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite