Menu
RSS
A+ A A-

Le brut résiste à l'envolée des stocks de brut américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du brut résistaient mercredi en fin d'échanges européens à la hausse bien plus forte que prévu des stocks américains de brut, dans un marché demeurant prudent avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 125,24 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,10 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 66 cents à 112,87 dollars.

Les cours du brut n'ont que brièvement reculé suite à l'annonce d'un bond bien plus important que prévu des stocks de pétrole brut la semaine passée aux Etats-Unis.

Les stocks de brut ont augmenté de 6,2 millions de barils lors de la semaine achevée le 22 avril, soit bien plus que les 900'000 barils attendus par les analystes, du fait notamment d'une forte progression des importations, selon des chiffres publiés mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE).

De leur côté, les réserves d'essence et de produits distillés ont reculé.

En outre, "la note baissière (pour les cours) émise par le chiffre des réserves de brut est quelque peu atténuée par le fait que les stocks entreposés au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis) ont reculé pour la deuxième semaine consécutive", observait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB NOR.

Au terminal de Cushing, le principal site de stockage américain, est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais. Cependant, ces réserves restent à des niveaux très élevés et continuent d'entraver la hausse des cours du WTI.

Les cours demeuraient portés par un accès de faiblesse du billet vert, qui est tombé mardi à son niveau le plus bas depuis décembre 2009 face à l'euro, rendant plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Principale source de pression sur le dollar, la Fed doit annoncer mercredi vers 16H15 GMT sa décision de politique monétaire à l'issue de sa réunion d'avril.

La banque centrale américaine devrait maintenir son taux d'intérêt directeur entre zéro et 0,25%, un niveau auquel il est fixé depuis décembre 2008, et confirmer qu'elle mènera à son terme, prévu en juin, son programme de rachat de 600 milliards de dollars de dette publique.

"Le marché suppose qu'il y a eu suffisamment d'indices que rien de nouveau ne sortira de cette réunion", commentait Philip Wiper, analyste chez PVM. Le programme de rachat d'actifs "arrivera à terme fin juin, comme promis, et la Fed ne semble pas s'inquiéter de la hausse des prix hors alimentaire et hors énergie, donc les taux d'intérêt devraient rester bas et le dollar faible encore longtemps", expliquait l'analyste, qui prévoit ainsi un soutien continu aux cours du brut.

Les investisseurs restaient par ailleurs attentifs à l'évolution des tensions dans le monde arabe, notamment en Syrie et au Yémen.

En Libye, théâtre depuis deux mois de violents affrontements entre rebelles et armée fidèle au dirigeant Mouammar Kadhafi, le port de Misrata, à 200 km à l'est de la capitale Tripoli, a été la cible mercredi d'un bombardement meurtrier des forces du régime.



Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite