Menu
RSS
A+ A A-

Le marché du pétrole se stabilise à New York à l'orée du week-end

prix-du-petrole New YorkNew York: Le marché du pétrole coté à New York s'est stabilisé vendredi, des inquiétudes sur la demande en essence aux Etats-Unis atténuant l'impact de la nervosité des opérateurs face à une possible escalade des tensions géopolitiques au cours du week-end.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre a grappillé 2 cents, à 102,09 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, en revanche, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a nettement grimpé, finissant à 108,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange(ICE) de Londres, en hausse de 1,32 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

A New York, les opérateurs ont procédé à des ajustements après une augmentation des prix jugée exagérée à la suite de la publication mercredi du rapport hebdomadaire sur les stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

L'annonce d'une chute plus importante que prévu des réserves d'or noir, de 4 millions de barils, après une contraction de 13 millions de barils depuis la mi-juin, avait initialement dopé les cours du WTI.

L'attention du marché se dirige maintenant vers une demande molle en produits pétroliers aux Etats-Unis, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

La demande en essence a diminué de 1,0% en glissement annuel au cours de la semaine achevée le 18 juillet, un chiffre jugé préoccupant par les opérateurs en pleine saison de grands déplacements en voiture aux Etats-Unis. Et les stocks d'essence ont bondi de 3,4 millions de barils, soit quatre fois plus qu'anticipé.

Les raffineries américaines maintiennent depuis la semaine précédente une cadence de presque 94% de leur capacité, un niveau jamais vu depuis août 2005, selon les analystes.

Les inquiétudes sur une escalade des violences en Libye et en Irak au cours du week-end ont cependant apporté du soutien aux cours du pétrole, et particulièrement du Brent, en cours de séance, a remarqué Tim Evans, de Citi Futures.

Le baril de Brent coté à Londres, a tendance à réagir de manière plus prononcée aux risques géopolitiques que le WTI, dont les prix dépendent majoritairement de l'état de l'offre et de la demande aux Etats-Unis.

L'UE devait publier vendredi en fin de journée une nouvelle liste de 15 personnalités et 18 entités sanctionnées pour atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

L'UE prépare enfin une deuxième liste de personnes accusées de soutenir activement l'annexion de la Crimée ou la déstabilisation de l'est de l'Ukraine, ou d'en bénéficier. Cette nouvelle liste, qui devrait être finalisée mardi prochain, pourrait toucher des oligarques proches du président Vladimir Poutine, a-t-on indiqué de sources diplomatiques.

Les opérateurs craignaient que des sanctions accrues contre Moscou, accusée de soutenir les séparatistes pro-russes, n'entraînent des perturbations dans l'acheminement de l'offre de cet acteur énergétique mondial crucial. Environ 30% des importations européennes de gaz et de pétrole proviennent de Russie.

En Libye, malgré le récent redressement de la production du pays, qui atteint désormais quelque 500.000 barils par jour, des combats persistants à Tripoli et à Benghazi restaient des facteurs d'inquiétude pour le marché.

Par ailleurs, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est rendu jeudi à Bagdad pour appeler à un gouvernement d'union, alors qu'une attaque contre un convoi escortant des prisonniers a fait au moins 60 morts au nord de la capitale, dans un pays au bord du chaos.







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite