Menu
A+ A A-

Le pétrole recule un peu malgré un contexte géopolitique tendu

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, victimes de prises de bénéfices après s'être envolés la veille, dans un contexte géopolitique qui restait très tendu au lendemain d'un crash aérien en Ukraine et de l'offensive israélienne à Gaza.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 22 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août perdait 8 cents, à 103,11 dollars.

Après avoir légèrement progressé en début d'échanges européens, les cours du brut étaient victimes de quelques prises de bénéfices, suivant leur forte hausse de la veille (+1,99 dollar en clôture pour le WTI, +72 cents pour le Brent).

Malgré la pléthore de crises - le durcissement des sanctions contre la Russie, le crash d'un avion de ligne malaisien dans l'est de l'Ukraine, l'offensive terrestre d'Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza et enfin l'instabilité dans le nord de l'Irak et en Libye - le marché (pétrolier) ne se laisse pas vraiment emporter, remarquaient les économistes de Commerzbank.

Selon eux, la faible réaction des cours du brut à ce regain de tensions géopolitiques était attribuable à une plus grande prudence des investisseurs, qui avaient massivement parié sur une hausse des prix juste après l'offensive jihadiste en Irak mi-juin et ont perdu leurs paris - les cours du pétrole ayant dégringolé pendant trois semaines.

Les investisseurs restaient tout de même très attentifs à l'ensemble de ces tensions, notamment en ce qui concerne l'avion malaisien MH17, qui aurait peut-être été abattu par des séparatistes ukrainiens, selon un responsable américain.

S'il s'avère que la Russie a joué un rôle dans le crash de l'avion de ligne dans l'est de l'Ukraine jeudi, il y a un risque que les sanctions (occidentales contre ce pays) soient de nouveau renforcées, prévenaient les experts de Commerzbank.

De nouvelles sanctions alimenteraient les craintes d'un dérèglement de l'approvisionnement du marché européen de l'énergie, dont environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de la Russie, tandis que la moitié des importations en provenance de Russie transitent par l'Ukraine.

Les investisseurs restaient par ailleurs attentifs à la situation en Libye, où la production s'est redressée ces derniers jours suivant un accord entre les autorités et les rebelles de l'est qui bloquaient les installations pétrolières depuis des mois, et ce malgré une nouvelle vague de violences dans le pays.

Vendredi, des combats ont repris autour de l'aéroport de Tripoli, quelques heures après l'annonce d'un cessez-le-feu entre des milices qui s'affrontent depuis dimanche pour le contrôle de ce site stratégique.







Commenter Le pétrole recule un peu malgré un contexte géopolitique tendu


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite