Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite après trois semaines consécutives de baisse

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole hésitaient lundi en cours d'échanges européens, après trois semaines consécutives de chute, en raison de l'apaisement des inquiétudes concernant l'offre mondiale de brut.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 106,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de vendredi. Vers 07H50 GMT, le Brent était toutefois tombé à 106,21 dollars, son niveau le plus faible depuis le 8 avril.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 42 cents, à 100,41 dollars. Dans les échanges asiatiques, le WTI est tombé à 100,26 dollars, son minimum depuis le 12 mai.

Les prix du pétrole ont chuté pour une troisième semaine consécutive la semaine dernière, rappelait Michael Wittner, analyste chez Société Générale.

Depuis leur plus haut en neuf mois atteint mi-juin au moment de l'éclatement de la crise irakienne, le Brent et le WTI ont respectivement perdu près de 9 dollars et plus de 7 dollars.

Selon M. Wittner, la baisse des cours n'est plus alimentée par l'apaisement des craintes d'une interruption de l'offre irakienne, ces inquiétudes s'étant déjà dissipées début juillet, mais par la perspective d'une augmentation significative de l'offre libyenne.

En effet, l'annonce début juillet de la fin de la crise pétrolière en Libye a durement pénalisé les cours du brut, alors que le pays a vu sa production et ses exportations réduites drastiquement ces derniers mois en raison de divers mouvements de protestations.

La production pétrolière libyenne est censée avoir augmenté, à 470.000 barils par jour, mais une manifestation au port de Brega a forcé la compagnie Sirte Oil Co à arrêter la production, rapportaient les analystes du courtier PVM.

Les perturbations des rebelles autonomistes de l'Est ont provoqué une forte chute de la production libyenne, par moments réduite à moins de 200.000 barils par jour, contre environ 1,5 million de barils par jour en temps normal.

Les prix du pétrole pourraient rebondir dans les prochains jours, leur récente chute ayant été excessive, jugeaient les économistes de Commerzbank.

jb/acd/abb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

SOCIETE GENERALE

COMMERZBANK







Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite