Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, inquiétudes sur la demande chinoise

  • Cours du pétrole
prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul jeudi en cours d'échanges européens, minés par des inquiétudes concernant la demande énergétique de la Chine, la normalisation du secteur pétrolier libyen et l'absence de perturbation majeure des exportations de brut irakiennes.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 108,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de mercredi. Vers 08H30 GMT, le Brent est tombé à son plus bas niveau depuis le 9 mai, à 107,76 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 51 cents, à 101,78 dollars. Vers 08H00 GMT, le WTI a atteint 101,61 dollars, son minimum depuis le 5 juin.

La détente sur les prix du pétrole se poursuit, écartant chaque jour un peu plus l'éventualité d'un scénario noir de flambée des cours, remarquait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

La conjonction d'une hausse prévue de la production de pétrole par la compagnie nationale libyenne NOC et l'apaisement des tensions en Irak ont favorisé, ces dernières séances, un repli des cours du Brent et du WTI, expliquait-il.

Le Brent et le WTI ont ainsi clôturé en baisse hier, respectivement pour leur huitième et neuvième séances consécutives. Et le Brent est tombé jeudi en début d'échanges européens à son plus bas niveau depuis deux mois.

Les cours du brut avaient bondi à leur niveau le plus élevé en neuf mois mi-juin, juste après l'offensive jihadiste en Irak, avant de reculer presque continuellement en l'absence de perturbations majeures de l'offre pétrolière irakienne.

Ils ont ensuite été minés par l'annonce la semaine dernière de la fin de la crise pétrolière en Libye - où la production et les exportations étaient sérieusement altérées par des rebelles autonomistes depuis près d'un an.

Jeudi, les prix du pétrole ont subi un autre revers avec les statistiques sur le commerce extérieur chinois montrant une baisse de 8% des importations de brut en juin par rapport à mai, rapportaient les experts de Commerzbank.

C'est le deuxième plus bas volume mensuel d'importations de l'année, ajoutaient-ils.

L'appétit énergétique de la Chine est particulièrement scruté par les opérateurs du marché pétrolier, ce pays étant le deuxième consommateur mondial de brut et l'un des principaux moteurs de croissance de la demande mondiale de pétrole.

jb/acd/abb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole recule, inquiétudes sur la demande chinoise


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 07 décembre 2022 à 22:30

    Arabie saoudite: premier excédent budgétaire en presque 10 a…

    Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé mercredi son premier excédent budgétaire depuis près de dix ans, dépassant ses propres prévisions, dans une année...

    mercredi 07 décembre 2022 à 21:40

    Le pétrole WTI clôture en baisse de 3,01%, nouveau plus bas …

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), principale variété de référence américaine, a clôturé mercredi en baisse...

    mercredi 07 décembre 2022 à 17:32

    🛢️ USA: les stocks de pétrole chutent encore, mais la demand…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole se sont de nouveau fortement contractées la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    mercredi 07 décembre 2022 à 15:00

    La Chine ignore le plafonnement des prix et achète du pétrol…

    Moscou: Les raffineurs chinois semblent continuer à acheter du brut russe et à ignorer le plafonnement des prix imposé par les pays...

    mercredi 07 décembre 2022 à 14:25

    La Russie préoccupée par l'embouteillage de pétroliers dans …

    Moscou: La Russie est préoccupée par l'embouteillage de pétroliers dans le détroit du Bosphore et est en train discuter de la question...

    mercredi 07 décembre 2022 à 13:15

    La production de carburants d'aviation non-fossiles aura tri…

    Genève: La production de carburants d'aviation d'origine non-fossile devrait au moins tripler cette année dans le monde, s'est félicitée mercredi la principale...

    mercredi 07 décembre 2022 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les sanctions contre la Russie éclipsées…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes sur l'impact potentiel pour la demande de nouvelles hausses de taux par...

    mardi 06 décembre 2022 à 21:55

    Le pétrole WTI au plus bas de l'année, risques pour la deman…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 21:17

    Pétrole: le WTI finit à son plus bas niveau de l'année en cl…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 5 décembre 2022 Le plafonnement du prix du brut russe est entré en vigueur ce jour, couplé à l'embargo Européen sur le pétrole russe acheminé par voie maritime qui supprimera les deux tiers de ses achats de brut.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite