Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, inquiétudes sur la demande chinoise

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul jeudi en cours d'échanges européens, minés par des inquiétudes concernant la demande énergétique de la Chine, la normalisation du secteur pétrolier libyen et l'absence de perturbation majeure des exportations de brut irakiennes.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 108,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de mercredi. Vers 08H30 GMT, le Brent est tombé à son plus bas niveau depuis le 9 mai, à 107,76 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 51 cents, à 101,78 dollars. Vers 08H00 GMT, le WTI a atteint 101,61 dollars, son minimum depuis le 5 juin.

La détente sur les prix du pétrole se poursuit, écartant chaque jour un peu plus l'éventualité d'un scénario noir de flambée des cours, remarquait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

La conjonction d'une hausse prévue de la production de pétrole par la compagnie nationale libyenne NOC et l'apaisement des tensions en Irak ont favorisé, ces dernières séances, un repli des cours du Brent et du WTI, expliquait-il.

Le Brent et le WTI ont ainsi clôturé en baisse hier, respectivement pour leur huitième et neuvième séances consécutives. Et le Brent est tombé jeudi en début d'échanges européens à son plus bas niveau depuis deux mois.

Les cours du brut avaient bondi à leur niveau le plus élevé en neuf mois mi-juin, juste après l'offensive jihadiste en Irak, avant de reculer presque continuellement en l'absence de perturbations majeures de l'offre pétrolière irakienne.

Ils ont ensuite été minés par l'annonce la semaine dernière de la fin de la crise pétrolière en Libye - où la production et les exportations étaient sérieusement altérées par des rebelles autonomistes depuis près d'un an.

Jeudi, les prix du pétrole ont subi un autre revers avec les statistiques sur le commerce extérieur chinois montrant une baisse de 8% des importations de brut en juin par rapport à mai, rapportaient les experts de Commerzbank.

C'est le deuxième plus bas volume mensuel d'importations de l'année, ajoutaient-ils.

L'appétit énergétique de la Chine est particulièrement scruté par les opérateurs du marché pétrolier, ce pays étant le deuxième consommateur mondial de brut et l'un des principaux moteurs de croissance de la demande mondiale de pétrole.

jb/acd/abb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK








Commenter Le pétrole recule, inquiétudes sur la demande chinoise

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite