Menu
A+ A A-

Le pétrole finit légèrement dans le rouge, dans l'attente de la tempête Arthur

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont fini légèrement sous l'équilibre mardi, le marché s'inquiétant de l'impact de la tempête tropicale Arthur aux Etats-Unis sur la demande en essence et anticipant une hausse des stocks américains de produits raffinés.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août a lâché 3 cents, s'établissant à 105,34 dollars, sur le New York Mercantile Exchange(Nymex).

Les prix de l'or noir, qui avaient entamé la journée dans le vert, aidés par un bon indicateur manufacturier chinois, ont cédé du terrain au fil de la séance, avant de finir légèrement en baisse.

Les opérateurs spéculent sur le fait que la tempête tropicale Arthur, qui selon les projections devraient monter le long de la côte est (des Etats-Unis), pèse sur la demande en essence en pleine effervescence en raison du long week-end du 4 juillet, a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Les marchés financiers seront en effet fermés vendredi aux Etats-Unis, en commémoration de l'indépendance américaine.

La première tempête tropicale de la saison des ouragans, qui s'est ouverte le 1er juin et s'est formée mardi au large de la Floride, apporte avec elle de fortes pluies et des vents importants.

Et les gens ne seront pas en mesure de conduire avec de telles pluies, a précisé M. Yawger.

Les investisseurs avaient anticipé jusque-là une consommation pétrolière très élevée, en raison des très nombreux déplacements en voiture à travers les Etats-Unis qui caractérisent habituellement cette période.

D'autre part, les réserves de produits issus de l'or noir devraient afficher une légère hausse du fait de l'accélération du rythme des raffineries récemment, a noté Tim Evans, de Citi Futures.

La hausse des stocks des produits raffinés aux Etats-Unis, comme la progression des réserves de brut, tend à peser sur les prix, les opérateurs la jugeant de mauvais augure pour la vigueur de la demande du premier consommateur mondial de brut.

Le département américain de l'Energie (DoE) doit publier son rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers mercredi vers 14H30 GMT.

Sur le front géopolitique, la situation reste très chaotique, en particulier en Irak, mais concrètement on ne voit pas de perturbation sur le flux de pétrole, ce qui apaise un peu le marché, a remarqué Bob Yawger.

ppa/sl/pb

Arthur

MIZUHO FINANCIAL GROUP

CITIGROUP







Commenter Le pétrole finit légèrement dans le rouge, dans l'attente de la tempête Arthur


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite