Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repart en baisse mais le marché surveille toujours de très près l'Irak

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse mardi en cours d'échanges européens, après avoir bondi à cause de la situation en Irak, toujours surveillée de très près par le marché alors que les combats continuent d'y faire rage.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août perdait 23 cents sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres par rapport à la clôture de lundi, à 112,71 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet cédait 42 cents, à 106,48 dollars.

L'avancée fulgurante des jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), observée avec une grande nervosité par les marchés, avait fait grimper vendredi les cours du brut américain à leur plus haut niveau depuis septembre.

Mais les prix ont commencé mardi à reculer à des niveaux connus avant que l'insurrection ne débute en Irak alors que les craintes de possibles interruptions de livraisons ne se sont pas concrétisées, a commenté Dorian Lucas, analyste d'Inenco.

Les craintes d'interruption des livraisons de brut irakien ont été pour le moment laissées de côté par le marché, ont abondé les analystes de PVM mais la situation en Irak, deuxième producteur de l'OPEP, est quelque chose qui reste à l'esprit de tout courtier en pétrole.

Les prix pourraient donc enregistrer de nouvelles hausses en raison de l'incertitude qui entoure l'Irak, a estimé Daniel Sugarman d'ETX Capital.

Après avoir conquis en l'espace d'une semaine de vastes zones dans le nord et le centre de l'Irak, dont la deuxième ville du pays, Mossoul, les jihadistes se sont emparés de la plus grande partie de la ville stratégique chiite de Tal Afar (nord), selon un responsable gouvernemental qui a fait état mardi de plusieurs dizaines de morts dans les combats.

Plus près de Bagdad, ils ont été en revanche chassés par les forces de sécurité de Baqouba après avoir brièvement pris le contrôle de plusieurs secteurs de cette ville située à 60 km au nord-est de la capitale, selon des responsables de l'armée et de la police.

Intervenant lors du congrès mondial du pétrole à Moscou, le patron du groupe pétrolier BP, Bob Dudley, a assuré qu'il ne s'attendait pas à une extension de l'offensive jihadiste jusqu'au sud de l'Irak, région qui concentre l'essentiel de la production pétrolière du pays.

Evoquant une résurgence dramatique de la violence, l'Agence internationale de l'énergie a elle jugé en revanche que de gros risques pesaient sur la production pétrolière irakienne, alors même que le pays est censé fournir une part significative de l'offre supplémentaire attendue sur le marché d'ici 2019.

Au-delà de l'Irak, les courtiers gardaient un oeil sur l'Ukraine, autre front de tensions géopolitiques susceptibles d'avoir un impact sur les prix de l'énergie.

La Russie a coupé lundi le gaz à l'Ukraine après l'échec de leurs négociations sur le prix du gaz russe fourni à l'Ukraine et le remboursement de la dette accumulée par Kiev, une mesure qualifiée par Kiev de nouvelle agression contre l'Etat ukrainien.








Commenter Le pétrole repart en baisse mais le marché surveille toujours de très près l'Irak

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

lundi 19 février 2018 à 05:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter lundi en Asie mais l'élan pourrait être limité par la peur de voir les...

dimanche 18 février 2018 à 14:13

Abou Dhabi attribue à une compagnie espagnole une concession…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): La compagnie pétrolière publique des Emirats arabes unis (ADNOC) a annoncé dimanche avoir attribué à la société...

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite