Menu
A+ A A-

Le pétrole monte, porté par de bons indicateurs américains et chinois

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient lundi en fin d'échanges européens, soutenus par la publication d'indicateurs encourageants sur l'économie aux États-Unis et en Chine, les deux plus gros consommateurs d'or noir au monde.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 109,87 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,26 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,36 dollar, à 104,02 dollars.

Vendredi, le Brent a grimpé, dans la foulée d'un bon rapport sur l'emploi aux États-Unis contenant des signaux d'une robustesse de l'économie américaine et d'une potentielle hausse de la demande du plus gros consommateur de pétrole au monde, observait Dorian Lucas, analyste chez Inenco.

La première économie mondiale a vu son taux de chômage rester stable en mai (6,3%), à son plus bas niveau depuis septembre 2008, selon des chiffres publiés vendredi.

Et si les créations d'emplois ont ralenti, comme attendu, le nombre total des emplois a dépassé son niveau de janvier 2008, avant que la récession ne fasse perdre 8,7 millions d'emplois à l'économie américaine.

Pour Dorian Lucas, le brut restait soutenu lundi par la croissance de l'économie américaine, ainsi que par le renforcement de l'économie chinoise, deuxième économie et deuxième plus gros consommateur d'or noir au monde.

L'excédent commercial chinois a bondi en mai de près de 75% sur un an, à 35,92 milliards de dollars, nettement supérieur aux prévisions des analystes, selon des données officielles publiées dimanche.

Sur le plan de l'offre, les cours continuaient de trouver du soutien dans la persistance des troubles et diminutions de l'offre en Libye, notait M. Lucas.

En effet, 10 mois de perturbations du fait de manifestations et de blocages de champs pétroliers et de terminaux d'exportation ont eu pour conséquence de réduire la production de pétrole du pays à moins de 200.000 barils par jour contre 1,4 million de barils par jour en juillet avant les grèves, expliquait M. Lucas.

La situation en Libye devrait tenir une place importante dans les discussions lors de la réunion mercredi à Vienne des ministres des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le cartel devrait tout de même maintenir inchangé son plafond de production, qui est fixé à 30 millions de barils par jour depuis fin 2011.

Le cartel devrait également évoquer l'Iran, alors que représentants américains et iraniens se sont retrouvés lundi à Genève pour deux jours de discussions, une réunion dans la plus grande discrétion avec l'espoir de trouver des ouvertures dans les négociations sur le programme nucléaire de Téhéran que les occidentaux soupçonnent d'avoir des visées militaires.

L'Iran a légèrement augmenté ses exportations depuis la conclusion en janvier d'un accord intérimaire avec le groupe des 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) sur le dossier du nucléaire, mais, à 1,2 mbj, elles restent toutefois plus de deux fois inférieures à ce qu'elles étaient avant la mise en place des sanctions occidentales.







Commenter Le pétrole monte, porté par de bons indicateurs américains et chinois


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite