Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, le marché surveille l'Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole terminaient la semaine en baisse, vendredi en fin d'échanges européens, à la suite de l'apaisement relatif des tensions autour de l'Ukraine et une offre abondante sur le marché.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 108,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 7 cents, à 102,41 dollars.

Le Brent devrait finir en baisse pour la deuxième semaine consécutive. Les pertes de cette semaine sont attribuables à la stabilisation de la situation en Ukraine et l'abondance d'offre, signalait Dorian Lucas, analyste du cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

Ainsi, le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama se sont entretenus pendant une dizaine de minutes, en marge des célébrations du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie.

Il s'agit de la première rencontre face à face entre les deux hommes, engagés depuis deux mois dans un bras-de-fer sur la crise ukrainienne, et dont les relations sont au plus bas.

Auparavant, Vladimir Poutine et le nouveau président ukrainien Petro Porochenko se sont parlé pour la première fois vendredi au château de Bénouville, sous l'égide du président François Hollande et avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Le Brent a également été pénalisé cette semaine par l'abondance d'offre sur le marché, notamment en provenance de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, doit se réunir mercredi prochain à Vienne pour sa 165e réunion ministérielle, au cours de laquelle il ne devrait pas changer son plafond de production fixé à 30 millions de barils par jour.

De son côté, le WTI limitait ses pertes, grâce à la publication d'un rapport encourageant sur l'emploi et le chômage aux États-Unis.

Le taux de chômage aux États-Unis est resté stable en mai tandis que les créations d'emplois ont reculé conformément aux attentes, selon les chiffres officiels qui montrent que l'économie a recréé l'ensemble des emplois perdus pendant la crise.

Ces données étaient plutôt de nature à rassurer les investisseurs sur la demande énergétique du pays, premier consommateur mondial d'or noir.







Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite