Menu
A+ A A-

Le brut poursuit son repli, retombe sous 120 dollars à Londres

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sous le coup de l'avertissement de Standard & Poor's sur la dette américaine et continuant de s'interroger sur la résistance de la demande face à des cours élevés.

Vers 10h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, s'échangeait à 120,22 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,39 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Il a reculé jusqu'à 119,76 dollars dans les échanges asiatiques, tombant sous le seuil des 120 dollars pour la première fois depuis deux semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai lâchait 92 cents à 106,20 dollars.

"Les inquiétudes sur l'économie dominent le marché. Le regain de craintes sur les dettes souveraines en zone euro, le relèvement en Chine des réserves obligatoires des banques et, enfin, l'avertissement de Standard & Poor's, tout cela pèse sur le pétrole", relevait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a abaissé lundi à "négative", contre "stable" auparavant, la perspective de sa note sur la dette des Etats-Unis, accentuant la baisse des cours du baril.

La banque centrale chinoise avait de son côté annoncé dimanche avoir ordonné aux banques d'augmenter le niveau de leurs réserves de liquidités, mesure destinée à lutter contre l'inflation mais les opérateurs redoutent qu'elle n'affecte aussi la consommation énergétique du géant asiatique.

Alors qu'Etats-Unis et Chine sont les deux principaux consommateurs de brut dans le monde, "la demande reste la préoccupation principale des investisseurs", qui redoutent une érosion face à un niveau de prix élevés, ajoutait M. Kryuchenkov.

Les interrogation sur l'abondance de l'offre "contribuaient également à tirer le marché à la baisse, après que l'Organisation des Pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé qu'il n'y avait de pénurie nulle part dans le monde", notait de son côté Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

Le ministre du Pétrole saoudien a affirmé lundi que le marché était "approvisionné en abondance", constat également affirmé au cours du week-end par le secrétaire général de l'OPEP, Abdallah El Badri.

Cependant, le repli des cours devrait rester limité, "les investisseurs restant réticents à opérer des prises de bénéfices malgré des cours élevés", notamment en raison des incertitudes persistantes dans le monde arabe, a estimé M. Petersson.

Alors que se poursuivent en Libye les combats entre insurgés et forces loyalistes du colonel Kadhafi, la perte du brut libyen, dont la qualité, légère en soufre, est très prisée des raffineurs, "est définitivement un problème, et l'OPEP a été plus ou moins incapable de le résoudre", a jugé Filip Petersson.

La vente de pétrole par les forces rebelles opposées à Mouammar Kadhafi figurera à l'ordre du jour de la prochaine réunion du groupe de contact sur la Libye, début mai à Rome, a indiqué mardi le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini.

cha

(AWP/19 avril 2011 12h30)

Commenter Le brut poursuit son repli, retombe sous 120 dollars à Londres


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 21:50

    Le pétrole poursuit sa convalescence malgré un bond des stoc…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, poursuivant leur timide rebond entamé la veille après une série de plongeons...

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite