Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole progresse, soutenu par les tensions en Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient jeudi en fin d'échanges européens, soutenus par un regain de tension en Ukraine, et alors que la situation en Libye restait source d'inquiétude, et ce malgré une hausse des réserves américaines de brut.
Vers 16H10 GMT (18H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 110,13 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 77 cents, à 103,49 dollars.

Les cours du pétrole ont été soutenus par l'annonce de nouvelles violences en Ukraine, commentait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Les rebelles prorusses de l'est de l'Ukraine ont abattu jeudi un hélicoptère de l'armée ukrainienne, tuant 12 soldats, soit une des journées les plus noires pour les forces loyalistes, qui tentent depuis près de deux mois de mettre fin à l'insurrection séparatiste.

Si le nouveau gouvernement a réussi à faire un peu reculer les rebelles, le flot sans fin de nouvelles (faisant état de violences) sert d'appui bien utile à ceux qui cherchent à faire grimper les cours, expliquait M. Beauchamp.

Les investisseurs craignent un dérèglement de l'approvisionnement du marché européen de l'énergie, car environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de la Russie, et que la moitié des importations en provenance de Russie transitent par l'Ukraine.

De plus, les cours étaient soutenus par la crise persistante en Libye, qui s'est retrouvée mercredi avec deux gouvernements au milieu d'un imbroglio politico-judiciaire et des violences dans l'est du pays.

Cette situation pèse sur la production, déjà fortement diminuée depuis l'été dernier, du pétrole en Libye.

Les investisseurs faisaient ainsi peu de cas de la hausse supérieure aux attentes des stocks de brut la semaine dernière aux États-Unis, selon les chiffres du département américain de l'Énergie (DoE) publiés jeudi, et non mercredi comme à son habitude du fait d'un jour férié lundi dans le pays.

Les réserves de brut ont progressé de 1,7 million de barils lors de la semaine achevée le 23 mai, soit beaucoup plus que l'augmentation de 100.000 barils prévue par les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Ces stocks avaient chuté de 7,2 millions de barils la semaine précédente, interrompant à cette occasion un mouvement de progression quasi-continue depuis le début de l'année, alimenté par la hausse constante de la production aux États-Unis.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, à l'inverse, baissé de 200.000 barils, alors que les experts misaient sur une hausse, tandis que les stocks d'essence aussi surprenaient les analystes, en reculant de 1,8 million de barils.







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite