Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en nette baisse à New York, miné par des prises de bénéfices

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York ont nettement reculé mercredi, pénalisés par des prises de bénéfices à la veille d'un rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole américains, qui restent proches de niveaux record.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a reculé de 1,39 dollar, à 102,72 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché new-yorkais du pétrole a pâti de prises de bénéfices à la veille du rapport sur les stocks de brut aux Etats-Unis, a expliqué Gene McGillian, de Tradition Energy.

Le département américain de l'Energie (DoE) publiera ses chiffres pour la semaine achevée le 23 mai jeudi dans la matinée, avec un jour de retard sur le calendrier habituel en raison du jour férié de Memorial Day lundi aux Etats-Unis.

Proches de niveaux record, les réserves américaines de pétrole avaient enregistré la semaine précédente une chute inattendue de 7,2 millions de barils, un signe jugé de bon augure pour la demande du premier consommateur d'or noir au monde.

Mais l'on ne s'attend pas à ce qu'une chute d'une telle ampleur se reproduise cette semaine, a ajouté M. McGillian, selon qui les opérateurs misaient plutôt sur une petite hausse.

Jusqu'à la semaine dernière, les réserves d'or noir aux Etats-Unis ont connu une progression quasi-continue depuis le début de l'année, alimentée par la hausse constante de la production dans le pays.

Elles se sont hissées fin avril jusqu'à 399,4 millions, un record depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires, et même depuis avril 1931 sur la base de données mensuelles.

Les tensions géopolitiques continuent à influencer le marché, a toutefois noté pour sa part Matt Smith, de Schneider Electric, citant la recommandation des Etats-Unis à leurs ressortissants de quitter la Libye en raison de l'instabilité croissante qui y règne.

Ce pays clef dans la production pétrolière en Afrique du Nord est en proie au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition ne parvenant pas à contrôler les innombrables milices armées qui font la loi dans le pays.

Le blocage des terminaux pétroliers par des rebelles autonomistes depuis l'été dernier a provoqué la chute de la production à moins de 200.000 barils par jour contre près de 1,5 million de barils par jour auparavant.

Les opérateurs surveillaient aussi les tensions en Ukraine, qui restaient vives. Le président ukrainien élu Petro Porochenko a promis de mettre un terme à la terreur dans l'Est séparatiste prorusse alors que son pays tente d'éviter une coupure de gaz russe pour impayés qui inquiète beaucoup les Européens.







Commenter Le pétrole finit en nette baisse à New York, miné par des prises de bénéfices


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite