Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en légère baisse à New York, avant les stocks de brut

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont légèrement baissé mardi à New York, dans un marché hésitant à la veille d'un rapport sur les stocks américains de brut qui pourrait montrer un nouveau record mais aussi une hausse de la demande avant l'été.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin, dont il s'agissait du dernier jour de cotation, a cédé 17 cents, à 102,44 dollars, sur le New York Mercantile Exchange(Nymex).

Les investisseurs ne sont pas très sûrs de la direction à prendre avant un rapport qui pourrait s'avérer tout aussi haussier que baissier pour les prix, a expliqué Carl Larry, de Oil Outlook and Opinions.

Le Département américain de l'Energie (DoE) fera part de ses chiffres hebdomadaires pour la semaine achevée le 16 mai, mercredi vers 14H30 GMT.

D'une part, les opérateurs anticipaient une nouvelle hausse des réserves de brut dans le pays, ce qui les ferait à nouveau grimper à de nouveaux records, et cela pèse sur les prix, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

A 398,5 millions de barils la semaine dernière, les réserves américaines sont très proches de leur sommet de 399,4 millions de barils atteint fin avril. Il s'agissait alors d'un record depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires, et même depuis avril 1931 sur la base de données mensuelles.

Selon les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut resteraient toutefois très légèrement en-deçà d'un nouveau sommet, ne montrant qu'une hausse de 700.000 barils, à 399,2 millions de barils. Les réserves d'essence devraient elle afficher une hausse de 100.00 barils et les produits distillés, dont le gazole et le fioul de chauffage), une progression de 200.000 barils.

D'autre part, la tendance baissière sur les prix était limitée par des attentes d'un nouveau recul, le quinzième consécutif, des stocks du terminal pétrolier de Cushing, qui servent de référence au pétrole échangé à New York. Il ont reculé de près de moitié depuis fin janvier.

L'augmentation de la capacité d'acheminement du brut vers les raffineries du golfe du Mexique depuis le début de l'année a en effet permis une nette décrue des réserves à Cushing au prix d'une hausse des stocks dans les entrepôts texans.

Les opérateurs regarderont aussi avec attention les statistiques du DoE sur la demande en produits pétroliers, et en essence notamment, à quelques jours du départ officiel de la saison des grands déplacements aux Etats-Unis, avec le long week-end de Memorial Day.

Le marché de l'or noir a aussi été soutenu par les inquiétudes persistantes sur l'offre de brut, du fait d'un regain de violence en Libye et face à l'incertitude sur la situation en Ukraine.







Commenter Le pétrole finit en légère baisse à New York, avant les stocks de brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite