Menu
A+ A A-

Le pétrole monte, le marché reste fixé sur l'Ukraine et la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché soutenu par une hausse de la prime de risque géopolitique, en pleine recrudescence des tensions dans la crise ukrainienne.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 108,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 5 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 44 cents, à 100,70 dollars.

Les prix du pétrole ont augmenté des deux côtés de l'Atlantique, alors que s'accroissent les tensions géopolitiques, les insurgés pro-russes ayant annoncé vouloir maintenir le référendum d'indépendance prévu dans l'Est de l'Ukraine ce weekend, expliquaient les analystes de Tradition Energy.

Les insurgés pro-russes ukrainiens ont en effet décidé de maintenir pour le 11 mai leur référendum d'indépendance, qualifié de référendum terroriste par Kiev, ignorant un appel du président russe Vladimir Poutine à le reporter.

Le gouvernement ukrainien a de son côté répété qu'il n'avait nullement l'intention de renoncer à rétablir l'ordre dans l'Est, alors qu'il est engagé depuis le 2 mai dans une opération militaire qui s'est déjà soldée par des dizaines de morts.

Le marché redoute que la situation n'entraîne l'adoption de mesures plus sévères de la part des Occidentaux à l'encontre de la Russie, susceptibles à leur tour d'entraîner des représailles énergétiques, alors que près de 30% des importations de pétrole et de gaz européennes proviennent de la Russie.

Le Brent était également soutenu par des craintes sur l'offre de pétrole en Libye, ajoutaient les analystes d'IG.

En Libye, les rebelles autonomistes qui bloquent des sites pétroliers dans l'Est libyen ont affirmé qu'ils ne reconnaissaient pas le nouveau Premier ministre, Ahmed Miitig, dont l'élection controversée est selon eux illégale.

Cette position des rebelles risque de remettre en cause un accord annoncé le 6 avril entre les rebelles et le gouvernement intérimaire d'Abdallah Al-Theni, prévoyant la levée progressive du blocage de quatre terminaux pétroliers.

Deux des quatre terminaux pétroliers de l'Est de la Libye (Zwitina et al-Hariga) ont déjà été rouverts tandis que deux autres ports (Ras Lanouf et al-Sedra) restent bloqués.

Comme les rebelles ne reconnaissent pas le nouveau Premier ministre, les deux plus importants terminaux vont rester fermer dans un futur proche, ce qui devrait continuer à sérieusement freiner l'offre libyenne de brut, jugeaient les experts de Commerzbank.







Commenter Le pétrole monte, le marché reste fixé sur l'Ukraine et la Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    lundi 10 septembre 2018

    Libye: attaque contre le siège de la compagnie nationale de …

    Tripoli: Des hommes armés ont attaqué lundi le siège de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à Tripoli, où une explosion et...

    vendredi 07 septembre 2018

    Libye: Eni prévoit une baisse de sa production si les troubl…

    Cernobbio (italie): Le groupe italien Eni pourrait voir sa production en Libye diminuer si les tensions se poursuivent, a souligné vendredi sa...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite