Menu
A+ A A-

Le pétrole recule à New York, fragilisé par des prises de bénéfices

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en baisse jeudi, faisant les frais de prises de bénéfices après une nette progression des cours la veille, dans un marché digérant le recul inattendu des réserves de brut aux Etats-Unis.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin perdait 78 cents, à 99,99 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir oscillé autour du seuil psychologique de 100 dollars.

Il ne s'agit ici que de petites prises de bénéfices après la hausse de mercredi, a souligné Car Larry, de Oil Outlooks and Opinion. Les volumes d'échanges ne sont pas très élevés, les opérateurs digérant les derniers chiffres hebdomadaires des stocks d'or noir américains.

Les cours du pétrole avaient enregistré de nettes hausses mercredi, prenant plus de 1 dollar à Londres et à New York grâce à un recul inattendu des stocks de brut aux États-Unis, jusque-là à des niveaux record.

Le département américain de l'Energie (DoE) a annoncé mercredi qu'ils avaient reculé, contre toute attente, de 1,8 million de barils la semaine dernière.

La semaine précédente, les stocks avaient atteint un sommet depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires, et même depuis avril 1931 sur la base de données mensuelles, sur fond d'une hausse continue de la production pétrolière dans le pays.

Mais davantage qu'une tendance baissière, le petit recul des prix montre que le marché prend un peu de recul avant un week-end potentiellement plus agité, en Ukraine et en Russie notamment, a expliqué M. Larry.

Le scénario de désescalade en Ukraine proposé mercredi par le président russe Vladimir Poutine a été qualifié jeudi de moquerie par Kiev. M. Poutine a enjoint les insurgés pro-russes du pays à reporter un référendum prévu dimanche sur leur indépendance, mais les intéressés ont décidé d'ignorer cet appel. Kiev a par ailleurs annoncé la poursuite de son opération militaire dans l'Est.

Sur le front de la demande, le marché digérait une série de statistiques aux Etats-Unis et en Chine, les deux premiers consommateurs de brut de la planète.

Le géant asiatique, considéré comme l'un des moteurs de la croissance mondiale, a enregistré en avril une légère hausse de ses échanges avec l'étranger, en rebond par rapport au déclin du mois de mars, avec un excédent commercial atteignant 18,45 milliards de dollars.

D'autre part, les nouvelles étaient plutôt bonnes sur le marché de l'emploi américain: selon le département du Travail, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé davantage que prévu pour la semaine close le 3 mai dans le pays.







Commenter Le pétrole recule à New York, fragilisé par des prises de bénéfices


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite