Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule à New York et à Londres après un mauvais indicateur chinois

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole reculaient lundi en mi-séance à New York et à Londres après un indicateur chinois décevant, de mauvais augure pour la demande en brut du géant asiatique, malgré des craintes persistantes sur la crise ukrainienne.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin cédait 60 cents à 99,16 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 107,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), reculant de 1,41 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Un chiffre décevant montrant une nouvelle contraction de l'activité manufacturière du moteur de moins en moins solide de la croissance mondiale, la Chine, pèse sur les prix, a expliqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Selon un indicateur de la banque HSBC publié lundi, la production manufacturière en Chine s'est contractée en avril pour le quatrième mois consécutif, confirmant le ralentissement de la deuxième économie mondiale et du deuxième consommateur mondial de brut.

Le repli des prix, particulièrement du Brent à Londres, s'expliquait aussi par l'anticipation du retour progressif du pétrole libyen sur les marchés internationaux. Une première cargaison devrait partir dès la fin de cette semaine, selon des analystes.

D'autre part, l'abondance de l'offre pétrolière aux Etats-Unis accentuait la tendance baissière sur le marché, selon M. Yawger.

Les réserves du premier consommateur d'or noir de la planète ont atteint 399,4 millions de barils la semaine dernière dans le pays, leur plus haut niveau depuis 1931 en données mensuelles.

Limitant cependant la baisse des cours, la situation en Ukraine, qui empire de jour en jour, (reste) au centre de l'attention, en raison de ses répercussions éventuelles sur l'approvisionnement en énergie dans la région, a fait valoir quant à lui Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de Russie.

Et l'un des gros titres du Wall Street Journal ce matin affirmant en première page que la Lettonie (un pays Balte également frontalier de la Russie, ndlr) devenait de plus en plus nerveuse, fait craindre aux marchés que la situation ne devienne hors de contrôle, a-t-il ajouté.

De nouveaux combats faisaient rage lundi dans l'est de l'Ukraine, dans la périphérie du bastion insurgé pro-russe de Slaviansk, faisant quatre morts et une trentaine de blessés.

Ces nouvelles violences faisaient craindre un scénario de guerre civile, alors que les Occidentaux tentent de relancer le dialogue avec la Russie, qui affirme s'inquiéter pour la paix en Europe.








Commenter Le pétrole recule à New York et à Londres après un mauvais indicateur chinois

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite