Menu
A+ A A-

Rosneft: le bénéfice net trimestriel chute de 14% malgré la hausse des ventes

prix-du-petrole moscoumoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a publié mercredi un bénéfice net en recul de 14% sur un an au premier trimestre, pénalisé par la chute du rouble en dépit d'un bond de son chiffre d'affaires.
La baisse du bénéfice net, qui s'est élevé à 88 milliards de roubles (1,8 milliard d'euros), s'explique par un effet de changes négatif lié à la réévaluation de ses emprunts en devises, a indiqué dans un communiqué le groupe contrôlé par l'Etat.

La monnaie russe a perdu environ 15% de sa valeur depuis le début de l'année, en raison du ralentissement de la croissance économique en Russie mais aussi des fuites massives de capitaux causées par les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne.

Le chiffre d'affaires s'est envolé de 69%, à 1.375 milliards de roubles (27,8 milliards d'euros), et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a plus que doublé (+103%) à 289 milliards de roubles (5,8 milliards d'euros).

Cette croissance s'explique essentiellement par l'augmentation de nos ventes de pétrole et de produits pétroliers, ainsi que l'optimisation de nos canaux de ventes, qui ont totalement compensé la baisse des prix sur le marché, a souligné le groupe.

Sa production de pétrole est restée quasi stable au premier trimestre (+0,5% sur un an), à 4,2 millions de barils par jour, mais celle de gaz a plus que doublé (+121%), à 13,2 milliards de mètres cubes, du jamais vu pour le groupe qui a fait du gaz une de ses priorités. La production de ses raffineries est en hausse de 57%.

Au total, sa production d'hydrocarbures a donc augmenté de 5% à 5 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Rosneft est devenu début 2013 le premier producteur de pétrole coté en Bourse dans le monde avec le rachat de son concurrent TNK-BP, valorisé 55 milliards de dollars.

Nous continuons de nous concentrer sur l'accélération du programme d'amélioration de notre efficacité et sur l'amélioration de notre gestion des sous-traitants, a indiqué le directeur général, Igor Setchine, cité dans le communiqué.

Les analystes de Deutsche Bank ont souligné que les dépenses d'exploitation avaient été réduites de 25% et relevé le niveau très élevé des flux de trésorerie, qui ont triplé à 2,5 milliards d'euros.

Cela s'explique cependant par de faibles investissements, qui ont déjà entraîné une baisse de la production de certaines unités, ont-ils tempéré.

Rosneft, confronté au déclin de production de certains gisements hérités de la période soviétique, tente de développer de nouvelles ressources encore inexploitées.

Igor Setchine a ainsi cité comme priorité la préparation du lancement de la production des champs d'hydrocarbures dans l'Arctique, dans la mer de Kara.

Le patron de Rosneft, un proche du président Vladimir Poutine, est visé depuis lundi par des sanctions américaines liées à la crise ukrainienne.

Dans un entretien au quotidien Izvestia mercredi, il a qualifié cette décision d'insignifiante et l'a expliquée comme une manière pour les Etats-Unis de s'attaquer aux ambitions de Rosneft en Asie.

Alors que la Russie exporte la plus grande partie de son énergie vers l'Europe, Rosneft a conclu l'an dernier un contrat géant avec la Chine et met l'accent sur le développement de gisements en Sibérie ou dans l'Extrême Orient.

Je prends les mesures prises par Washington comme une reconnaissance de l'efficacité de notre travail, a indiqué M. Setchine.

Nous pouvons assurer nos actionnaires et partenaires, y compris américains, que cette efficacité ne va pas diminuer et que notre coopération, loin de souffrir, va se développer de manière dynamique, a-t-il ajouté.

Rosneft est lié notamment au britannique BP, qui détient 20% de son capital. Il est par ailleurs lié via un partenariat stratégique avec le géant américain ExxonMobil, qui a gagné accès à certains gisements dans l'Arctique russe en échange d'une part d'un méga-projet dans l'Alaska.

Mardi, Vladimir Poutine a cependant averti que les nouvelles sanctions américaines et européennes pourraient affecter les entreprises énergétiques occidentales en Russie.

gmo/lpt/cj

BP

EXXONMOBIL







Le pétrole en Russie

-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

dimanche 11 novembre 2018

Pas encore de consensus entre producteurs pour réduire la pr…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré dimanche qu'il n'y avait "pas encore de consensus...

mardi 16 octobre 2018

Pétrole: début du chantier d'un gisement de Lukoil en mer Ca…

Moscou: La construction d'infrastructures a débuté mardi en mer Caspienne pour l'exploitation d'un champ pétrolier du russe Lukoil, qui dispose d'une dizaine...

mercredi 03 octobre 2018

Le prix d'un baril de pétrole à 65-75 dollars "satisfer…

Moscou: Le président russe, Vladimir Poutine, a assuré mercredi que le prix d'un baril de pétrole dans une fourchette comprise entre 65...

La Compagnie pétrolière russe Rosneft

Rosneft: bénéfice net plus que doublé au 3T après le relâchement de l'off…

mardi 06 novembre 2018

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi avoir plus que doublé son bénéfice net sur un an au troisième trimestre dans un contexte conjugué de hausse des prix et de la production, les pays exportateurs ayant augmenté...

Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

mardi 06 novembre 2018

Petrobras confirme son redressement au 3T grâce à la hausse …

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier public brésilien Petrobras a annoncé mardi un bénéfice net de 6,64 milliards de réais (1,5 milliard...

mardi 06 novembre 2018

Rosneft: bénéfice net plus que doublé au 3T après le relâche…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi avoir plus que doublé son bénéfice net sur un an au troisième...

vendredi 02 novembre 2018

Enbridge: hausse de 48% du bénéfice net trimestriel

Montréal: L'opérateur d'oléoducs canadien Enbridge a annoncé vendredi un bénéfice net de 933 millions de dollars canadiens au troisième trimestre , en...

vendredi 02 novembre 2018

Le rebond du pétrole relance ExxonMobil et Chevron

New York: Les géants pétroliers ExxonMobil et Chevron ont annoncé vendredi de gros bénéfices trimestriels, ce qui a apaisé des marchés inquiets...

vendredi 02 novembre 2018

Chevron: bénéfice trimestriel plus que doublé mais revenus d…

New York: La major pétrolière américaine Chevron a annoncé vendredi des résultats trimestriels contrastés, marqués par une flambée de son bénéfice sur...

vendredi 02 novembre 2018

ExxonMobil: le rebond du pétrole dope le bénéfice et les rev…

New York: La major pétrolière ExxonMobil a annoncé vendredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, profitant du redressement des prix du pétrole...

jeudi 01 novembre 2018

Pétrole: hausse de 41% du bénéfice net de Suncor au 3T

Montréal: Suncor, premier groupe pétrolier canadien, a dégagé un bénéfice net en hausse de 41% au troisième trimestre, par rapport à la...

jeudi 01 novembre 2018

Shell voit son bénéfice 3T bondir grâce à la hausse des cour…

Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a dévoilé jeudi un bond de 43% de son bénéfice net au troisième trimestre...

Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite