Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, stocks américains attendus à un nouveau record

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, le marché tablant sur une nouvelle hausse des stocks de brut aux États-Unis, qui ont déjà atteint mi-avril leur niveau record depuis 1931.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 108,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 65 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents, à 100,32 dollars.

Le marché se focalisait mercredi sur l'abondance de l'offre aux États-Unis, qui pèse sur les prix du pétrole, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Les opérateurs attendaient la publication, mercredi à 14H30 GMT, du rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers aux États-Unis du Département américain à l'Énergie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut auraient progressé de 2,2 millions de barils lors de la semaine terminée le 25 avril.

La semaine d'avant, ces stocks avaient grimpé de 3,5 millions de barils, atteignant 397,7 millions, soit leur niveau le plus élevé depuis 1982 (date du début de la publication de données hebdomadaires) et même depuis 1931 sur la base des données mensuelles du DoE.

Cette abondance de brut est notamment due à la forte progression de la production américaine, qui s'est affichée mi-avril au plus haut depuis début 1988 (8,360 millions de barils par jour).

Le DoE doit également dévoiler le niveau des stocks d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), attendus respectivement en baisse de 400.000 barils et en hausse de 600.000 barils selon les analystes interrogés par Dow Jones.

Nous attendons un nouveau repli des stocks à Cushing tandis que les réserves du Golfe du Mexique (PADD 3) devraient enregistrer une hausse prononcée, ajoutait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Le terminal pétrolier de Cushing dans l'Oklahoma (centre-sud des États-Unis), qui sert de référence au WTI, a vu ses réserves décliner ces derniers mois, grâce à la mise en route de la partie sud de l'oléoduc Keystone transportant le brut vers les raffineries du Golfe du Mexique.

Cette baisse des réserves de Cushing (tombées mi-avril au plus bas depuis octobre 2009) s'accompagne ainsi d'une hausse des stocks dans la région du Golfe du Mexique.

Selon Andrey Kryuchenkov, le marché ne devrait pas beaucoup réagir, en raison du caractère mixte des données sur les stocks américains et dans un contexte géopolitique qui reste tendu.

En Libye, où les exportations pétrolières reprennent progressivement, le Parlement a été mardi la cible d'une nouvelle attaque au moment où il s'apprêtait à élire un nouveau Premier ministre, dans un pays miné par l'anarchie et les violences.

Dans le cadre de la crise en Ukraine, les pays occidentaux ont adopté des sanctions contre la Russie, visant de hauts responsables proches du pouvoir mais aussi des patrons de grandes sociétés publiques russes.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a averti mardi que les nouvelles sanctions américaines et européennes pourraient affecter les entreprises énergétiques occidentales.

Environ 30% des importations européennes de pétrole et de gaz proviennent de la Russie.







Commenter Le pétrole baisse, stocks américains attendus à un nouveau record


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite