Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, scrutant les stocks de brut aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont débuté la séance en baisse mardi, les investisseurs tablant sur une nouvelle progression des stocks de brut aux Etats-Unis tout en surveillant la situation en Ukraine.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai cédait 1,41 dollar, à 102,96 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Plusieurs raffineries américaines ont allongé la période de maintenance pendant laquelle elles fonctionnent à un rythme réduit. Du coup les stocks de brut grossissent, indiquait Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion. Il est fort possible qu'on atteigne un niveau record de réserves de brut aux Etats-Unis dans les semaines à venir, ajoutait-il.

Les stock d'or noir ont en effet atteint 394,1 millions de barils la semaine achevée le 11 avril aux Etats-Unis.

Leur précédent record date de mai 2013, quand ils étaient montés jusqu'à 397,6 millions, un sommet depuis le début de la publication des statistiques hebdomadaires du département américain de l'Energie en 1982 et un record depuis 1931 selon des données mensuelles.

Toutefois, la baisse de la cadence des raffineries signifie aussi qu'il y a moins de produits raffinés qui en sortent et les prix de l'essence, du diesel et du kérozène montent, remarquait Carl Larry. Cela devrait limiter la baisse des cours du brut car on en a besoin; c'est juste qu'on ne sait pas où le transformer.

Les investisseurs continuaient par ailleurs à surveiller la situation en Ukraine.

Les espoirs d'apaisement nés de la signature jeudi à Genève d'un compromis international sont retombés face à l'emprise croissante des pro-russes dans l'est du pays.

Le vice-président américain Joe Biden a mis en garde mardi la Russie contre l'isolement qui la menace si elle maintient ses troupes à la frontière de l'Ukraine et continue de soutenir les insurgés séparatistes dans l'est. Le responsable américain a prévenu que Washington pourrait appliquer de nouvelles sanctions.

Le marché pétrolier suit avec attention la crise russo-ukrainienne car la Russie est l'un des plus gros producteurs de pétrole au monde et le principal fournisseur de gaz à l'Europe.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, scrutant les stocks de brut aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite