Menu
A+ A A-

Le pétrole monte à New York, sur le qui-vive avant le week-end pascal

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole montaient légèrement jeudi après l'ouverture à New York, dans un marché sur le qui-vive à la veille du long week-end de Pâques, en pleine escalade des tensions entre l'Ukraine et la Russie.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai s'adjugeait 21 cents, à 103,97 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Nous abordons un week-end de trois jours sur le marché du pétrole et, comme souvent avant un long week-end, les prix sont portés par une dynamique haussière, a relevé Carl Larry, de Outlooks Oil and Opinion.

En effet, personne ne veut prendre de risque et se laisser surprendre par l'éventualité d'une nouvelle escalade entre la Russie et l'Ukraine, ou même une montée des tensions au Nigeria, où la situation est chaotique, a-t-il poursuivi.

Le marché du pétrole, comme tous les marchés financiers européens et américains, sera fermé vendredi, en raison du Vendredi Saint.

La tension est encore montée d'un cran entre l'Ukraine et la Russie jeudi, après que le président russe Vladimir Poutine a fait peser la menace voilée d'un recours à la force dans le pays voisin. Des affrontements, qui ont fait trois morts, ont opposé dans la nuit insurgés pro-russes et loyalistes au pouvoir pro-européen de Kiev.

Les opérateurs surveillaient cependant l'avancée, sur le plan diplomatique, des premiers pourparlers quadripartites à Genève entre Moscou, les Etats-Unis, l'UE et l'Ukraine pour tenter de dénouer la pire crise Est-Ouest depuis la Guerre froide.

Les investisseurs craignent, qu'en cas d'échec, de nouvelles sanctions des Occidentaux contre la Russie déstabilisent le marché européen de l'énergie, dont environ 30% des importations de gaz et de pétrole proviennent de la Russie.

Aux Etats-Unis, les prix trouvaient également du soutien dans l'afflux de bonnes nouvelles économiques, a estimé M. Larry, citant notamment de bons résultats d'entreprises américaines, encourageants pour soutenir la croissance américaine et la demande en pétrole.

Les Etats-Unis sont le premier consommateur mondial d'or noir.

Les banques Goldman Sachs et Morgan Stanley et le géant des boissons sans alcool Pepsico ont notamment dépassé les attentes des analystes au premier trimestre.

Du point de vue des indicateurs cependant, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont légèrement reparties à la hausse aux Etats-Unis après avoir frôlé leur plus bas niveau en près de 7 ans.







Commenter Le pétrole monte à New York, sur le qui-vive avant le week-end pascal


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite