Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, fragilisé par la Chine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient légèrement à l'ouverture jeudi, fragilisés par des indicateurs décevants en provenance de Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai baissant de 42 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 103,18 dollars.

Les chiffres chinois publiés ce matin sont plutôt inquiétants et n'augurent pas d'une bonne perspective pour la consommation de pétrole, remarquait Matt Smith de Schneider Electric.

La Chine a en effet vu ses exportations et importations reculer nettement en mars, respectivement de 6,6% et 11,3%, à rebours des prévisions des marchés.

De plus, la Chine a importé 5,54 millions de barils de brut par jour en mars, soit 8% de moins que le mois précédent et le plus faible volume d'importation depuis cinq mois, pointaient les économistes de Commerzbank.

Ces chiffres décevants sur la deuxième économie mondiale étaient toutefois atténués par un indicateur encourageant aux Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires au chômage dans le pays ont fortement reculé pour la semaine close le 5 avril, atteignant leur plus bas niveau en près de 7 ans.

Cela signifie qu'il y a plus de gens à prendre leur voiture pour aller travailler et donc plus de consommation d'essence, soulignait Matt Smith.

La veille, le prix du baril de WTI avait nettement progressé notamment en raison d'un fort recul des réserves d'essence aux Etats-Unis.

Les investisseurs continuent par ailleurs de surveiller de près la crise ukrainienne. Le Kremlin a fait savoir jeudi que le président russe Vladimir Poutine avait écrit aux dirigeants européens pour les avertir des risques pesant sur les livraisons de gaz russe vers l'Europe.

Les acteurs du marché font par ailleurs preuve, selon Matt Smith, d'un optimisme prudent vis-à-vis de la Libye, après l'annonce par la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) de la levée de l'état de force majeure dans le port d'Al-Hariga, dans l'est du pays, ouvrant la voie à la reprise des exportations bloquées depuis neuf mois par des rebelles autonomistes.







Le pétrole en Chine

Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

lundi 05 novembre 2018

Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

mercredi 31 octobre 2018

Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

jeudi 19 juillet 2018

Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:50

Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole brut coté à New York a plongé mardi à la clôture, affichant un...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite