Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse un peu, pris entre les stocks US et l'Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché partagé entre une hausse plus forte que prévu des stocks de brut américains et un regain des tensions en Ukraine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,95 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mardi. Vers 12H15 GMT, le Brent a atteint son plus haut niveau depuis fin mars, à 108,08 USD.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 35 cents, à 102,91 USD. Vers 15H55 GMT, le WTI est monté jusqu'à 103,08 USD, son niveau le plus élevé depuis début mars.

Selon le département américain à l'Énergie (DoE), les réserves de brut ont augmenté de 4 millions de barils la semaine dernière aux États-Unis, alors que les analystes tablaient en moyenne sur une hausse de 1 million de barils.

Une hausse des stocks de brut est généralement mal reçue par le marché, qui y voit un mauvais signe sur la vigueur de la demande énergétique aux États-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, augmenté de 200'000 barils, alors que les analystes pariaient sur un recul de 100'000 barils.

Les stocks d'essence ont de leur côté diminué de 5,2 millions de barils, soit bien plus que la baisse de 700'000 barils escomptée par les spécialistes.

Surveillées de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud) -- qui servent de référence au WTI et avaient beaucoup reculé au cours des précédentes semaines -- ont augmenté de 300'000 barils, à 27,6 millions de barils.

Face à ce rapport mitigé, "des discussions sur des perturbations des approvisionnements énergétiques entre la Russie et l'Ukraine ont gardé les prix du Brent et du WTI en hausse, les portant à leur plus haut en avril", expliquait Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

Le président russe Vladimir Poutine a en effet mis en garde mercredi l'Ukraine au sujet des livraisons de gaz russe, que Kiev refuse de payer au tarif actuel, avertissant que le soutien de Moscou à l'économie de l'ex-république soviétique ne pouvait pas durer "éternellement".

Kiev a accumulé 2,2 mrd USD d'impayés et refuse l'augmentation des prix décidée par Moscou, qui fait passer au 1er avril le prix du millier de mètres cubes de 268 USD à près de 500 USD, un tarif sans équivalent en Europe.

Les investisseurs gardaient par ailleurs un oeil sur la situation en Libye, où l'armée a annoncé mercredi avoir pris le contrôle du port d'Al-Hariga et s'apprêtait faire de même pour le port de Zwitina.

Les autorités libyennes et les autonomistes ont annoncé dimanche soir être parvenus à un accord prévoyant la levée immédiate du blocage de ces deux ports d'une capacité totale d'exportation de 210.000 barils par jour, qui étaient bloqués depuis plusieurs mois.






Commenter Le brut progresse un peu, pris entre les stocks US et l'Ukraine

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

vendredi 16 février 2018 à 12:29

Le pétrole profite un peu de la faiblesse du dollar

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens alors que la faiblesse du dollar permettait aux investisseurs utilisant...

vendredi 16 février 2018 à 08:33

Eni renoue avec les bénéfices en 2017 grâce au rebond des co…

Milan: Le géant italien Eni a annoncé vendredi avoir enregistré en 2017 un bénéfice net de 3,43 milliards d'euros, contre une perte...

vendredi 16 février 2018 à 04:08

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrolé étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, aidé par le repli du dollar qui favorise la...

jeudi 15 février 2018 à 21:09

Le pétrole aidé par le repli du dollar

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York à et Londres se sont ressaisis en cours de séance jeudi...

jeudi 15 février 2018 à 20:23

L'Opep cible un accord avant 2018 sur une coopération de lon…

Dubaï: L'Opep cherche à parvenir avant la fin 2018 à un accord sur une coopération à long terme avec les pays non...

jeudi 15 février 2018 à 18:57

La consommation de carburant baisse de 0,1% en janvier, le f…

Paris: La consommation de carburants routiers a baissé de 0,1% en France en janvier 2018 par rapport au même mois en 2017...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite