Menu
A+ A A-

Le PDG de Total se félicite que l'entreprise soit au coeur du débat

prix-du-petrole ParisParis: Le PDG du géant pétrolier Total, Christophe de Margerie, s'est félicité mercredi sur France Inter que l'entreprise soit remise au coeur du débat, au lendemain de la déclaration de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls.
Le message le plus fort, c'est que oui, l'entreprise est au coeur du débat. Oui, l'entreprise gagnera car si ce n'est pas le cas ce sera un problème pour l'ensemble de l'économie et de la société française, a estimé M. de Margerie.

Interrogé sur l'arrivée de M. Valls à Matignon, le PDG de Total a semblé plutôt satisfait, y voyant un homme de dialogue, c'est ce qui compte aujourd'hui.

Si Christophe de Margerie juge positives les mesures annoncées mardi, il considère également que le diable est dans les détails, pour pouvoir dépenser plus il faut d'abord gagner plus et mieux. Le budget de l'Etat ne permet pas aujourd'hui de nouvelles dépenses.

Il faut d'abord faire les réductions de dépenses évoquées avant de pouvoir octroyer ces améliorations sur le plan fiscal et économique. Donc on attend, positivement, mais on rappelle simplement que des promesses ont été faites par le président de la République, a-t-il insisté.

Comme d'autres chefs d'entreprises avant lui, Christophe de Margerie a cependant demandé à ce que les baisses de charges ne concernent pas que les bas salaires mais qu'elles concernent également ceux un peu plus élevés afin de permettre à la France d'être plus compétitive.

On n'agit pas trop sur les bas salaires, ce serait irresponsable de ma part de dire le contraire, mais il faut les deux, il faut réduire les charges sur toute la chaîne, a défendu le dirigeant de Total.

Interrogé sur le débat concernant la dangerosité du diesel, M. de Margerie a réfuté tout effet cancérigène de ce carburant.

D'après les informations que j'ai depuis longtemps, le côté cancérigène du diesel n'est absolument pas démontré. Il y a le problème de pollution de l'air, des particules fines mais ce n'est pas cancérigène, a déclaré le PDG de Total.

Christophe de Margerie a enfin assuré qu'à moins d'une hausse des taxes liée au débat sur l'environnement, le prix de l'essence à la pompe devrait rester stable du fait du prix du brut (qui) reste stable depuis trois ans maintenant.

els/ih/ggy

TOTAL







Commenter Le PDG de Total se félicite que l'entreprise soit au coeur du débat


    La Compagnie pétrolière française Total

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    mardi 13 novembre 2018

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis trois mois, le "Kaombo Norte" a jeté l'ancre au large des côtes nord de l'Angola et aspire...


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite