Menu
A+ A A-

Le PDG de Total se félicite que l'entreprise soit au coeur du débat

prix-du-petrole ParisParis: Le PDG du géant pétrolier Total, Christophe de Margerie, s'est félicité mercredi sur France Inter que l'entreprise soit remise au coeur du débat, au lendemain de la déclaration de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls.
Le message le plus fort, c'est que oui, l'entreprise est au coeur du débat. Oui, l'entreprise gagnera car si ce n'est pas le cas ce sera un problème pour l'ensemble de l'économie et de la société française, a estimé M. de Margerie.

Interrogé sur l'arrivée de M. Valls à Matignon, le PDG de Total a semblé plutôt satisfait, y voyant un homme de dialogue, c'est ce qui compte aujourd'hui.

Si Christophe de Margerie juge positives les mesures annoncées mardi, il considère également que le diable est dans les détails, pour pouvoir dépenser plus il faut d'abord gagner plus et mieux. Le budget de l'Etat ne permet pas aujourd'hui de nouvelles dépenses.

Il faut d'abord faire les réductions de dépenses évoquées avant de pouvoir octroyer ces améliorations sur le plan fiscal et économique. Donc on attend, positivement, mais on rappelle simplement que des promesses ont été faites par le président de la République, a-t-il insisté.

Comme d'autres chefs d'entreprises avant lui, Christophe de Margerie a cependant demandé à ce que les baisses de charges ne concernent pas que les bas salaires mais qu'elles concernent également ceux un peu plus élevés afin de permettre à la France d'être plus compétitive.

On n'agit pas trop sur les bas salaires, ce serait irresponsable de ma part de dire le contraire, mais il faut les deux, il faut réduire les charges sur toute la chaîne, a défendu le dirigeant de Total.

Interrogé sur le débat concernant la dangerosité du diesel, M. de Margerie a réfuté tout effet cancérigène de ce carburant.

D'après les informations que j'ai depuis longtemps, le côté cancérigène du diesel n'est absolument pas démontré. Il y a le problème de pollution de l'air, des particules fines mais ce n'est pas cancérigène, a déclaré le PDG de Total.

Christophe de Margerie a enfin assuré qu'à moins d'une hausse des taxes liée au débat sur l'environnement, le prix de l'essence à la pompe devrait rester stable du fait du prix du brut (qui) reste stable depuis trois ans maintenant.

els/ih/ggy

TOTAL







Commenter Le PDG de Total se félicite que l'entreprise soit au coeur du débat


    La Compagnie pétrolière française Total

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    vendredi 15 février 2019

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un communiqué vendredi sur le fait que "le Brexit n'est absolument pas un facteur motivant ce projet".


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite