Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New york, pénalisé par le Brent et la Libye

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York dans le sillage du Brent, fragilisés par l'attente d'une hausse de l'offre pétrolière en provenance de Libye, après un accord sur la réouverture de terminaux pétroliers dans le pays.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai perdait 77 cents, à 100,37 USD, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché est sous pression en raison de l'avancée des négociations en Libye entre le gouvernement et les rebelles qui pourraient aboutir à une hausse des exportations de brut de la région", a expliqué Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion.

Les autorités libyennes et les autonomistes sont parvenus dimanche soir à un accord pour rouvrir deux des quatre ports pétroliers bloqués depuis juillet, le port de Zwitina d'une capacité d'exportation de 100'000 barils par jour (b/j) et celui d'al-Hariga (110'000 b/j).

Une source proche des négociations a précisé à l'AFP que les deux parties s'étaient en outre accordées un délai de deux à quatre semaines pour trouver un accord final permettant la levée du blocage des deux autres ports: Ras Lanouf (200'000 bpj) et al-Sedra (350'000 bpj).

"La pression ne s'exerce pas directement sur le marché du brut texan (moins sensible aux événements géopolitiques mondiaux que le Brent, ndlr) mais elle plombe le Brent, et c'est cela qui emmène le marché à la baisse", a précisé M. Larry.

Les investisseurs restaient toutefois prudents, doutant d'une normalisation réelle de la situation du secteur pétrolier en Libye, un pays clef pour la production d'or noir en Afrique.

"Cette solution n'est pas à la hauteur des espoirs de la semaine dernière que tous les terminaux pétroliers seraient rouverts en quelques jours", ont remarqué les économistes de Commerzbank.

D'autre part, "quelques ports pourraient rouvrir brièvement, notamment pour des raisons budgétaires", mais il y a déjà eu des annonces de réglement qui n'ont rien donné, ont rappelé les économistes de Morgan Stanley, selon qui "l'optimisme du marché va rapidement s'évaporer s'il n'y a pas (d'autre) signe de progrès".

La perturbation du secteur pétrolier libyen a provoqué une chute de la production à moins de 250'000 b/j - contre près de 1,5 mbj en temps normal - et occasionné des pertes estimées à plus de 14 mrd USD.

En l'absence d'indicateurs économiques de première importance cette semaine aux Etats-Unis, et après un rapport sur l'emploi américain sans grande surprise vendredi, les opérateurs misaient par ailleurs "sur le maintien des échanges dans une fourchette de prix limitée" à New York, a estimé M. Larry.






Commenter Le brut recule à New york, pénalisé par le Brent et la Libye

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite