Menu
A+ A A-

Le Koweït satisfait du niveau actuel des prix du brut

prix-du-petrole koweïtkoweït: Le ministre koweïtien du Pétrole, Ali al-Omair, s'est dit satisfait lundi du prix actuel du baril qui résiste, selon lui, à des facteurs géopolitiques affectant la région du Golfe.

"Il y a des facteurs géopolitiques impactant les prix du pétrole (...) qui ne sont pas seulement dépendants des niveaux et des capacités de production", a déclaré le ministre à des journalistes en marge d'un forum sur le pétrole ouvert à Koweït.

"Nous souhaitons, en tant qu'exportateurs, la stabilité aux niveaux de la production et des prix", a-t-il dit, espérant un "maintien des prix à leurs niveaux actuels, qui sont justes".

Selon le ministre, il n'est pas toujours vrai que "la hausse des prix est dans l'intérêt des producteurs et que la baisse profite aux consommateurs".

Les cours du pétrole se repliaient lundi matin en Asie après un accord entre les autorités libyenne et les autonomistes pour ouvrir des ports pétroliers bloqués depuis juillet.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait 26 cents à 100,88 dollars US et le Brent de la mer du Nord à même échéance perdait 82 cents à 105,90 USD.

Le WTI était lui aussi en repli, sur des prises de bénéfices après le rapport mensuel sur l'emploi américain, qui a signé une création nette de 192.000 emplois en mars.

Vendredi, le baril de WTI pour livraison en mai avait gagné 85 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 101,14 dollars.



A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord avait fini à 106,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 57 cents.

Le ministre koweïtien a assuré par ailleurs que la récente tension entre pays arabes du Golfe n'avait pas affecté leur politique pétrolière commune.

Le mois dernier, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, ont rappelé leurs ambassadeurs au Qatar pour protester contre ce qu'ils estiment être des ingérences de Doha dans leurs affaires et la politique qatariote de soutien aux Frères musulmans en Egypte.

Ces trois pays soutiennent le régime installé par les militaires en Egypte.

Les quatre pays font partie, avec le Koweït et Oman, du Conseil de coopération du Golfe.





Commenter Le Koweït satisfait du niveau actuel des prix du brut


    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    mardi 13 novembre 2018

    Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

    Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

    jeudi 26 avril 2018

    L'Irak autorise l'exploration pétrolière près des frontières…

    Bagdad: Le ministère irakien du Pétrole a accordé jeudi trois permis d'exploration pétrolière près de sa frontière avec l'Iran, pour la première...

    lundi 16 avril 2018

    Pétrole: Oman et Koweït exhortent à poursuivre la coopératio…

    Koweït: Le Koweït et Oman ont appelé lundi les pays membres et non-membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite