Menu
A+ A A-

L'Opep relève sa prévision de demande 2011, malgré le Japon et la Libye

prix-du-petroleVienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a relevé légèrement sa prévision 2011 de demande de brut, convaincue que les conséquences du séisme au Japon et la guerre en Libye ne vont pas bousculer le marché, dans son rapport mensuel publié mardi.

Le cartel de douze producteurs a révisé à 87,9 millions de barils par jour (mbj) sa prévision de demande de brut 2011, soit +0,1 mbj par rapport à sa dernière publication. Le chiffre pour 2010 a été révisé à la hausse de 0,1 mbj à 86,5 mbj.

Avec les combats en Libye, l'Opep précise que sa production a baissé de 626'000 barils/jour en mars, à 29,3 mbj.

La production libyenne, 1,6 mbj dont environ 1,3 mbj exportés, "a été réduite de presque 80%" à 0,36 mbj, une quantité "destinée en totalité à la consommation locale" d'après l'Opep.

Les rebelles opposés au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi veulent relancer les exportations depuis l'est du pays sous leur contrôle pour financer leur lutte, mais de nombreux champs pétrolifères et un important oléoduc ont été bombardés ces derniers jours.

"Les membres de l'Opep ont compensé la plupart des pertes de production, garantissant un bon approvisionnement. Le marché peut être sûr que dans les mois à venir, l'organisation continuera à soutenir la stabilité du marché pétrolier", insiste le cartel, critiqué par les pays consommateurs pour son inaction face à la flambée des cours depuis le début de la crise libyenne.

"Les événements récents seuls ne justifient pas les cours actuels", qui ont atteint 125 dollars à Londres ce mardi, estime l'Opep. Ils reflètent des anticipations "avec des peurs de pénuries dans les prochains trimestres."

En ce qui concerne le Japon, frappé par un séisme dévastateur le 11 mars et aux prises depuis avec une crise nucléaire, l'Opep juge que ces événements n'auront qu'un effet "marginal" sur la demande mondiale de pétrole.

"Le désastre au Japon a conduit à une baisse soudaine de la consommation de pétrole. Cependant, ceci devrait être compensé par un recours accru au pétrole pour la production d'énergie à la place du nucléaire et par les opérations de reconstruction plus tard dans l'année", estime l'Opep.

Ces événements permettent cependant au cartel de se rapprocher de ses objectifs officiels de production, fixés à 24,84 mbj hors Irak. En mars, avec le recul enregistré, l'Opep a pompé 26,6 mbj si on exclut l'or noir irakien.

rp

(AWP/12 avril 2011 18h30)

Commenter L'Opep relève sa prévision de demande 2011, malgré le Japon et la Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    lundi 17 juin 2019 à 07:29

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie en raison des tensions géopolitiques dans le Golfe mais...

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite