Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse légèrement, dans un marché attentiste

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, pénalisés par l'apaisement relatif des tensions en Ukraine et l'abondance de l'offre, dans un marché prudent avant le rapport sur l'emploi américain attendu vendredi.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,50 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 26 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 30 cents, à 101,28 USD.

"Le pétrole pourrait voir la prime de risque comprise dans son prix diminuer encore alors que la Russie a retiré quelques troupes de la frontière avec l'Ukraine", jugeait Joe Conlan, analyste au cabinet Inenco.

La Russie avait suscité lundi des espoirs de détente, malgré l'échec la veille de pourparlers russo-américains à Paris, en annonçant un retrait partiel de ses troupes massées près de la frontière ukrainienne.

Les États-Unis sont toutefois restés prudents, estimant que ces informations devaient être vérifiées avant d'être commentées. La présence de ces soldats -- 20'000 selon Washington -- a fait craindre une invasion de la partie orientale de l'Ukraine, en grande partie russophone, et une répétition du scénario qui a conduit à la perte de la Crimée, au sud.

Par ailleurs, "l'abondance de l'offre" de brut, notamment en provenance de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), devrait "continuer de peser sur les prix" du pétrole, selon les analystes de Commerzbank.

En mars, "les réductions de production en Angola et en Libye ont été contrebalancées par des augmentations en Arabie Saoudite, au Nigeria et en Iran", précisaient-ils.

Lundi, les cours du brut avaient été pénalisés par le démarrage de la production commerciale à Qurna-2 occidental, un des plus importants champs pétroliers inexploités au monde, situé en Irak.

Enfin, le marché "restait prudent, attendant les données sur l'emploi américain plus tard dans la semaine", rappelait M. Conlan.

Le rapport sur l'emploi et le chômage américain, publié vendredi, devrait permettre aux opérateurs "d'évaluer la santé économique mondiale et la demande énergétique" du pays, expliquait-on chez Investec.

Les États-Unis sont le premier consommateur mondial de brut, absorbant un cinquième de la production mondiale.





Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

lundi 13 août 2018 à 12:57

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

lundi 13 août 2018 à 12:27

Le pétrole monte un peu avant le rapport de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le rapport mensuel de l'Opep pourrait confirmer les...

lundi 13 août 2018 à 07:39

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, lundi en Asie, le Brent étant notamment lesté par les craintes quant aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite