Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, le marché scrute l'Ukraine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse lundi à New York dans un marché surveillant de près la situation en Ukraine et espérant un certain apaisement après le début du retrait progressif des troupes russes massées à la frontière.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai cédait 15 cents à 101,52 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les négociations relatives à la Crimée entre les Etats-Unis et la Russie durant le week-end ont aidé à apaiser les tensions et à faire baisser la prime de risque intégrée actuellement au prix du brut, relevait Matt Smith de Schneider Electric.

Les chefs de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et américain John Kerry se sont rencontrés dimanche soir à Paris dans la foulée d'un entretien entre Vladimir Poutine et Barack Obama, qui avaient convenu vendredi de la nécessité de négociations afin d'amorcer une sortie de crise.

Après quatre heures de discussions, les deux hommes n'ont pu que constater leurs divergences mais sont aussi convenus de continuer à dialoguer.

Les autorités ukrainiennes ont annoncé lundi que Moscou retirait progressivement ses soldats déployés à la frontière de l'Ukraine.

Ce signe de détente rassure un peu des investisseurs qui s'inquiètent des conséquences d'éventuelles sanctions touchant directement aux exportations énergétiques de la Russie.

La baisse des cours du brut reste toutefois limitée car il reste des problèmes d'approvisionnement, notamment en Libye et au Nigeria, et la possibilité que les tensions autour de la Crimée s'enflamment de nouveau très rapidement, notait Matt Smith.

Ces perturbations de l'offre au niveau mondial sont atténuées par la perspective d'une nette hausse de la production en Irak, où la production commerciale a débuté lundi à Qurna-2 occidental, l'un des plus importants champs pétroliers inexploités au monde, situé dans le sud du pays.

La production de ce champ dont les réserves connues sont estimées à 12,9 milliards de barils est actuellement d'environ 120.000 barils par jour (b/j) mais devrait atteindre 420.000 b/j d'ici la fin de l'année.

Pour Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion, les courtiers se placent aussi sur la réserve en attendant le très surveillé rapport mensuel des autorités américaines sur l'emploi, dont la diffusion est prévue vendredi.

La consommation d'essence et d'énergie, et donc de brut, dépend beaucoup du nombre de gens à aller travailler; c'est donc un document très attendu sur le marché de l'énergie, estimait-il.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, le marché scrute l'Ukraine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite