Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, le marché attend les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, des interruptions de production en Libye et au Nigeria étant contrebalancées par la perspective d'une hausse des stocks de brut aux États-Unis.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 4 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance grappillait 8 cents, 99,27 dollars.

Les cours du brut étaient soutenus par des interruptions de production en Libye et au Nigeria, indiquaient les analystes de Commerzbank.

La compagnie de pétrole anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell a déclaré mercredi l'état de force majeure sur ses exportations de pétrole brut en provenance du Nigeria, alors qu'elle s'efforce de réparer l'un de ses oléoducs saboté.

Le géant pétrolier a indiqué que l'oléoduc a été arrêté après la découverte d'une fuite le 4 mars, entraînant la suspension des exportations de pétrole brut provenant du terminal de Forcados, d'une capacité de 400.000 barils de pétrole par jour.

Les vols de pétrole brut sont un problème majeur au Nigeria, qui est le plus gros producteur de pétrole en Afrique.

Par ailleurs, la production continuait de diminuer en Libye, s'établissant maintenant à moins de 200.000 barils par jour selon plusieurs analystes.

Le secteur pétrolier libyen est très perturbé depuis l'été, à cause de divers mouvements de protestations, notamment de la part de rebelles qui réclament l'autonomie de la région orientale de Libye.

Toutefois, les prix du pétrole étaient contenus dans leur hausse par la perspective d'une nouvelle hausse des stocks pétroliers aux États-Unis.

Le département américain à l'Énergie (DoE) doit communiquer mercredi à 14H30 GMT le niveau des stocks pétroliers américains pour la semaine dernière.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les réserves de brut auraient progressé de 2,8 millions de barils, tandis que les stocks d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient chacun reculé de 1,3 million de barils.

Enfin, les craintes des opérateurs liées à l'escalade des tensions entre les Occidentaux et la Russie au sujet de la Crimée semblaient s'apaiser un peu mercredi.

Même si les tensions sur l'Ukraine restent palpables, les risques semblent avoir été réduits après que le président américain et ses alliés ont décidé de prendre des sanctions économiques plus dommageables contre la Russie seulement si Moscou va plus loin que la prise de la Crimée, estimait Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.

jb/acd/ide

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK

NATIXIS







Commenter Le pétrole se stabilise, le marché attend les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite