Menu
A+ A A-

La société pétrolière nigériane Seplat veut entrer en Bourse à Londres et Lagos

prix-du-petrole LondresLondres: La société pétrolière nigériane Seplat - dont MPI, l'ancienne filiale de Maurel et Prom au Nigeria détient 30,1% - a annoncé mardi son intention d'entrer en Bourse à Londres et Lagos.
Seplat sera la première société nigériane à avoir ses actions ordinaires cotées sur le LSE (la Bourse de Londres, ndlr) et le NSE, la Bourse de Lagos, a indiqué la société dans un communiqué.

Grâce à cette opération, Seplat compte lever au moins 500 millions de dollars, une somme qui servira notamment à rembourser un prêt accordé au groupe par MPI et à financer des acquisitions.

Fondée en 2009, Seplat détient 45% de plusieurs permis d'exploration et de production de pétrole situés dans le Delta du Niger, aux côtés de la compagnie publique NPDC, et en est l'opérateur.

La compagnie, dont la production de pétrole s'est élevée à 51.300 barils par jour en 2013, table sur une production de 85.000 barils par jour fin 2016.

En 2013, Seplat a enregistré un chiffre d'affaires de 880 millions de dollars, en forte hausse de 40%, pour un bénéfice opérationnel de 479 millions (+45%).

Notre société a été fondée par des Nigérians avec pour but d'investir dans le pétrole et le gaz nigérians et nous sommes fiers d'avoir été la première compagnie nigériane à acheter des actifs dans le gaz et le pétrole à des groupes pétroliers internationaux et à en devenir l'opérateur, a commenté le président de Seplat, Bryant Orjiako.

Cette introduction en Bourse va nous permettre de continuer à mettre en oeuvre notre stratégie, qui inclut l'achat de nouveaux actifs. Nous sommes confiants du fait que Seplat va continuer d'être florissante, a-t-il ajouté.

MPI souligne de son côté dans un communiqué que cette double cotation donnera à Seplat les moyens de poursuivre sa croissance organique et de participer activement au développement de son portefeuille d'actifs, principalement dans le Delta du Niger.

La société française, qui a réduit sa participation au sein de Seplat dont elle détenait initialement 45%, indique disposer actuellement de 30,1% de son capital.

mg/php

MPI

ETABLISSEMENTS MAUREL ET PROM






Commenter La société pétrolière nigériane Seplat veut entrer en Bourse à Londres et Lagos


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite