Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, anticipant une hausse des stocks US

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont nettement reculé mardi à New York, plombés par l'anticipation d'une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, un signe jugé inquiétant pour la demande, et par une légère correction technique.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril a abandonné 99 cents, à 101,83 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'est déprécié plus fortement encore, de 1,13 dollar sur l'Intercontinental Exchange (ICE) par rapport à la clôture de lundi, s'établissant à 109,51 dollars.


L'anticipation d'une nouvelle hausse des stocks de brut, d'environ 1 million de barils, pour la sixième semaine d'affilée a lourdement pesé sur les prix à la veille de la parution du rapport hebdomadaire du département de l'Energie américain (DoE), a estimé Bob Yawger, de Mizuo Securities.
En effet, une progression des réserves de brut tend à envoyer un signal négatif au marché sur la vigueur de la demande du premier consommateur d'or noir au monde.

Les opérateurs tablaient en revanche, selon lui, sur une nouvelle baisse des réserves de produits distillés (qui comprennent le fioul de chauffage et le gazole) et d'essence dans un contexte de grand froid aux Etats-Unis.

D'autre part, la situation de l'offre en brut aux Etats-Unis est bien meilleure depuis la mise en route en janvier de la partie sud de l'oléoduc Keystone reliant le terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud des Etats-Unis) qui a nettement accéléré le recul de ses réserves.

Et, si ce facteur est en général considéré comme haussier pour le marché du brut, car ces stocks servent de référence aux prix du WTI, une partie des investisseurs considéraient aussi que cette amélioration du paysage énergétique pesait sur les prix, en noyant le marché d'un nouvel afflux de brut, a expliqué M. Yawger.

Les cours du WTI se sont en outre fortement appréciés depuis la mi-février, soutenus par une demande accrue en chauffage au fil des vagues de froid et de tempêtes de neige aux Etats-Unis depuis le début de l'année, et des indicateurs techniques indiquent que le marché a trop acheté, selon M. Yawger.

A l'échelle mondiale, le recul des prix reflétait aussi, selon Phil Flynn, de Price Futures Group, les inquiétudes des investisseurs concernant la croissance chinoise et la stabilité des marchés émergents alors que le yuan (la devise chinoise) a chuté mardi à 6,1234 yuans pour un dollar, son plus bas niveau depuis mi-octobre.

Le marché restait cependant soutenu par des craintes pour l'approvisionnement en or noir dans le monde en raison de tensions dans plusieurs zones de production pétrolière en Afrique, notamment en Libye et au Soudant du Sud.






Commenter Le pétrole recule, anticipant une hausse des stocks US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 29 octobre 2020 à 20:59

    Craintes pour la demande: le pétrole chute encore de plus de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore chuté jeudi pour la deuxième séance consécutive, au plus bas depuis début juin...

    jeudi 29 octobre 2020 à 17:04

    ExxonMobil va supprimer environ 1900 emplois aux Etats-Unis

    Washington: Le pétrolier américain ExxonMobil, affecté par la baisse de la demande et la chute des prix du pétrole en raison de...

    jeudi 29 octobre 2020 à 13:29

    Le pétrole flanche de nouveau devant les inquiétudes sur la …

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient jeudi de plus de 5% pour la deuxième séance consécutive, plombés par la propagation rapide du...

    jeudi 29 octobre 2020 à 12:10

    Le pétrole au plus bas depuis quatre mois, peur sur la deman…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau en forte baisse jeudi, touchant un plus bas depuis le 15 juin, alors que...

    jeudi 29 octobre 2020 à 12:04

    Royal Dutch Shell redresse la barre au 3e trimestre

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell est revenu dans le vert au troisième trimestre et entend récompenser ses actionnaires, après...

    jeudi 29 octobre 2020 à 10:09

    Repsol réduit sa perte au 3e trimestre

    Madrid: Le pétrolier espagnol Repsol a essuyé une perte nette de 94 millions d'euros (100 millions de francs) au troisième trimestre dans...

    mercredi 28 octobre 2020 à 21:01

    Pemex affiche un bénéfice de 64 millions de dollars au 3e tr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé mercredi un bénéfice de 64 millions de dollars...

    mercredi 28 octobre 2020 à 20:56

    ⬇️ Le pétrole plombé par la hausse des stocks américains et …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont lourdement chuté mercredi, lestés par la hausse plus importante que prévu des réserves commerciales...

    mercredi 28 octobre 2020 à 16:00

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent bien plus que …

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, du fait d'un fort...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite