Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa chute avant les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole approfondissaient leur repli en fin d'échanges européens, plombés par l'anticipation d'une hausse des stocks de brut aux États-Unis et par une correction après plusieurs semaines de hausse.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 109,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 99 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,32 dollar, à 101,50 dollars.

Les prévisions montrent que les stocks de brut (américains) pourraient avoir augmenté la semaine dernière, tandis que les réserves de produits distillés pourraient avoir chuté, signalait Lucy Sidebotham, analyste du cabinet Inenco.

Par exemple, selon l'analyste Addison Armstrong de Tradition Energy, les stocks de brut auraient progressé de 1,4 million de barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient reculé de 500.000 barils.

La fédération professionnelle API doit publier ses propres chiffres mardi, tandis que les données officielles du département américain à l'Énergie (DoE) seront connues mercredi.

Une hausse des stocks américains est généralement mal reçue par les investisseurs, qui y voient un mauvais indice sur la vigueur de la demande de pétrole aux États-Unis, premier consommateur mondial.

Par ailleurs, selon Michael Hewson, analyste pour CMC Markets, le cours du WTI se corrigeait après plusieurs semaines de hausse peut-être excessive.

La récente hausse de 92 dollars (début 2014) aux niveaux actuels semble prendre largement en compte la prime liée au temps froid et après une série de données économiques décevantes (aux États-Unis), il semble que les prix pourraient un peu reculer, d'autant qu'à un moment le temps va se réchauffer et la consommation va chuter, détaillait-il.

La consommation de produits distillées pour le chauffage a notamment été dopée ces dernières semaines par les vagues de froid successives qu'ont connu les États-Unis.

Les acteurs du marché pétrolier gardaient enfin un oeil sur les tensions géopolitiques en Afrique, notamment en Libye et au Soudan du Sud, où la production pétrolière a chuté ces derniers temps.

jb/gib

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP






Commenter Le pétrole poursuit sa chute avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 25 octobre 2020 à 20:04

    Pétrole: le canadien Cenovus rachète son concurrent Husky po…

    Montréal: Le producteur canadien de pétrole et de gaz Cenovus Energy va racheter son concurrent Husky Energy pour 23,6 milliards de dollars...

    vendredi 23 octobre 2020 à 22:25

    Les cours du pétrole chutent après une hausse annoncée de la…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont piqué du nez vendredi, réagissant à la décision de la Libye d'augmenter sa production...

    vendredi 23 octobre 2020 à 12:30

    Les cours du pétrole abordent la fin de semaine à l'équilibr…

    Londres: Les cours du pétrole restaient vendredi proches de leurs niveaux de clôture de la veille, faute de nouvelles à même de...

    jeudi 22 octobre 2020 à 22:27

    Le pétrole récupère du terrain au lendemain d'une forte chut…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont remontés jeudi au lendemain d'une forte chute la veille, soutenus par l'espoir d'un plan...

    jeudi 22 octobre 2020 à 15:34

    ExxonMobil prépare des suppressions de poste en Amérique du …

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, après avoir déjà réduit ses effectifs en Europe et en Australie, va "très bientôt" annoncer...

    jeudi 22 octobre 2020 à 12:39

    Le pétrole récupère au lendemain d'une forte chute

    Londres: Les cours du pétrole se maintenaient au-dessus de leur clôture en forte chute de la veille, jeudi en début de séance...

    mercredi 21 octobre 2020 à 22:29

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi après la publication d'un rapport américain montrant une augmentation des stocks...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:58

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:44

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux d'essence montent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les stocks d'essence ont gonflé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite