Menu
A+ A A-

Le pétrole se maintient à des niveaux élevés, face aux tensions géopolitiques

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reprenaient leur souffle mercredi en cours d'échanges européens, après avoir marqué des plus hauts depuis quelques mois en raison des tensions géopolitiques et de la vigueur de la demande de chauffage aux États-Unis.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 110,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de mardi. La veille, le Brent est passé au dessus de la barre des 110 dollars le baril pour la première fois depuis le début de l'année.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars gagnait 38 cents à 102,31 dollars. Dans les échanges asiatiques, le WTI a atteint 103,14 dollars, son niveau le plus élevé depuis plus de quatre mois.

Le Brent se maintient au dessus des 110 dollars le baril, soutenu par les tensions géopolitiques en Afrique et au Venezuela, tandis que le WTI a atteint son plus haut niveau en quatre mois alors que les stocks (pétroliers américains) sont attendus en baisse en raison de la demande hivernale, expliquaient les analystes d'Investec.

Les troubles en cours en Libye, dans le Soudan du Sud ou encore au Venezuela, trois pays producteurs de brut, ont inquiété les investisseurs, poussant les prix du Brent au dessus des 110 dollars le baril mardi.

En Libye, où le secteur pétrolier est bloqué depuis des mois par divers mouvements de protestation, la production est retombée à 375.000 barils par jour, selon les analystes de Commerzbank citant la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC).

La Libye, dont les capacités totales de production se montent à quelque 1,5 million de barils par jour, avait réussi ces dernières semaines à redresser sa production à 600.000 barils par jour.

Il y a aussi de mauvaises nouvelles du Soudan du Sud, où des combats ont repris entre les rebelles et les forces gouvernementales pour le contrôle de la capitale de la principale province pétrolière, ce qui pourrait menacer la production de 160.000 à 200.000 barils de brut par jour, ajoutaient les experts de Commerzbank.

Les forces rebelles regroupées derrière l'ex vice-président Riek Machar ont lancé mardi une vaste offensive sur la ville de Malakal, capitale de l'État pétrolier du Haut-Nil (nord-est du Soudan du Sud), faisant voler en éclats le fragile cessez-le-feu que les belligérants avaient conclu fin janvier.

De son côté, le WTI est monté à son plus haut niveau depuis plus de quatre mois grâce à la forte demande hivernale aux États-Unis, expliquait Lucy Sidebotham, analyste chez Inenco.

L'hiver très rigoureux que connaissent les États-Unis alimente en effet une hausse de la demande de produits distillés, dont les stocks sont en chute de 10,2% sur un an selon les dernières données du département américain à l'Énergie (DoE).

Les investisseurs scruteront ainsi le rapport hebdomadaire sur le niveau des stocks pétroliers américains lors de la semaine dernière, qui sera publié jeudi au lieu de mercredi en raison d'un jour férié lundi aux États-Unis.

jb/ide/mml

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK






Commenter Le pétrole se maintient à des niveaux élevés, face aux tensions géopolitiques


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite